Drame (probablement sous faux drapeau)

 
 
 
 
"Le paradoxe, c'est qu'on sait ce qu'est un complot, mais qu'il est beaucoup plus difficile de définir ce que serait une "théorie du complot" en général.
 
La "théorie du complot" n'est qu'un terme injurieux qui tout à la fois désigne un ensemble disparate de thèses fumeuses apparues à différents moments de l'histoire et y associe toute hypothèse non-conformiste sur des événements présents ou d'un passé plus récent.
 
La pratique du complot dans l'histoire, est, elle, un fait avéré (les journalistes qui prétendent le contraire ont la mémoire courte ou sélective : c'est un mécanisme de défense psychologique naturel de leur caste).
 
Pour s'opposer à la pratique possible du complot, nul besoin d'en élaborer une "théorie" : il suffit de n'en pas exclure l'éventualité a priori. Collecter des faits peu exploités en estimant qu'ils pourraient prendre – mis dans la bonne perspective et associés à d'autres faits, documents ou témoignages – une importance aujourd'hui insoupçonnée suffit le plus souvent.
Pour permettre la pratique effective des complots, par contre, il est essentiel d'attribuer la possibilité même de leur existence à l'interprétation délirante d'esprits dérangés. "
 
 
(Un internaute)
 
 
 
****

 

Drame de " Charie-Hebdo, le Journal bête et méchant " 

le 7.02 2015 à Paris

 

Il semblerait que les forces occultes qui président aux destinées de ce qui reste encore de notre civilisation, ai décidé de mettre les bouchées doubles.

Après avoir assassiné le Roi, abbattu l'Eglise Catholique, ridiculisé les valeurs chrétiennes, fait disparaitre nos Paysans et fait honte d'être Français à des générations de malheureux, ainsi orphelins de patrie, déracinés spirituels et culturels, "ils" ont fait rentrer chez nous des millions de Mahométans.

Pour les marionettistes criminels qui tirent les ficelles, l'étape suivante, en application scrupuleuse de leurs "Protocoles" (le fameux faux qui dit pourtant vrai) est de monter les lambeaux de civilisation chrétienne résiduelle contre cet islam conquérant et importé.

En cela leurs media aux ordres (parmi lesquels celui de ces malheureux journalistes) ont bien aidé à l'oeuvre depuis quarante ans, en cultivant une soigneuse anesthésie à doses quasi létales de multiculturalisme bêlant sur le troupeau perdu des "idiots utiles" (dixit Staline).

Helas … leur épouvantable plan ne fait que se poursuivre et les incantations complices et factices de nos tristes sires "officiels" ne font plus illusion que sur le gogo sous perfusion de "Plus belle la vie" …

Je viens de trouver sur le blog de L' Homme Nouveau , ce court article qui me semble éclairant :

 

 

je-ne-suis-pas-charlie
 
 
 
charlie hebdo
 
 
 
Non, désolé, je n'ai jamais été Charlie !
 
 
 
" La liberté d’expression et la liberté de la presse ne sont pas le droit d’insulter, de mépriser, de blasphémer, de piétiner, de moquer la foi ou les valeurs des concitoyens, de prendre systématiquement de front les communautés musulmane ou chrétienne.
 
 
« Un dessin est un fusil à un coup », disait Cabu.
 
 
Non je ne suis pas Charlie et nous étions choqués de voir Mahomet sous la forme d’une crotte enturbannée ou Benoît XVI sodomiser des enfants.
 
Il ne s’agit pas de tolérance ou de libre-pensée : l’insulte est une violence.
 
Je ne suis pas Charlie et je ne crois pas à l’union nationale décrétée par le Président de gauche. Ils se sont trompés depuis trente ans, ils sont en partie responsables de la situation actuelle.
 
Je ne crois pas à leur capacité de lutte contre le terrorisme alors qu’ils détricotent chaque année la souveraineté du pays et sa capacité de défense et de justice.
 
Au mépris de la nation :
 
Je ne suis pas Charlie et le Président se trompe encore en proposant les caricaturistes en héros nationaux,
 
Eux qui ont contribué à détruire le lien entre les communautés, méprisé le sens de la nation et caricaturé flics, gendarmes, militaires, eux qui ont fait du Français moyen un beauf.
 
Des flics sont morts dans cette exécution sommaire alors qu’ils étaient caricaturés par ceux-là même qu’ils protégeaient. Je ne suis pas Charlie mais je suis Français et je vois mon pays sombrer dans l’horreur. J’entends des « Allah akbar » guerriers venant des banlieues et des politiques refuser de voir cette réalité.
Pourtant Charlie est mort d’avoir minimisé les risques de l’islam radical.
 
Vivant dans un pays chrétien ils ont cru pouvoir insulter sans risque. Je ne suis pas Charlie mais je suis chrétien.
 
Je ne pense pas un instant qu’ils devaient mourir, ni qu’ils l’ont bien mérité. Paix à leur âme, et que Dieu les accueille, s’ils le veulent, dans sa miséricorde. Mais…
 
je ne suis pas Charlie. "
 
 
 
***
 
 
 
Une video en forme de piqûre de rappel :
 
 
 

     

 

 

***

 

Et surtout ce bon apôtre Neo-Conservateur US (et Membre de la loge maçonique "Skull and Bones" = "Crâne et Os" ), qui surgit si opportunément juste quelques minutes après les évènements … Et "in french" svp !!

 

Mais "Ils" nous prennent pour des pommes !!!

 

 

 

 

***

 

 

Et un petit texte frappé au coin du bon sens d'un internaute au hasard des blogs :

 

Rédigé par : Jean | 7 jan 2015 21:49:22
  
 
 
" On a vraiment des services de renseignement bas de gamme en France…
 
Ce type est connu depuis 2005. A priori, il a été relâché à l'époque, puisqu'il est aujourd'hui en liberté.
 
Depuis, il a pu :
 
– se rendre en Syrie pour se former aux actions terroristes ;
 
– en revenir sans que, visiblement, les services de renseignement ne s'alarment ;
 
– embrigader d'autres CPF au nom du faux-prophète sanguinaire (toujours sans aucune réaction des services secrets français) ;
 
– monter son opération terroriste en la préparant, en obtenant tous les renseignements nécessaires à son "bon" déroulement, en se procurant les armes de guerre adéquates et en organisant sa retraite (sans que nos fonctionnaires si prompts et si zélés à interroger et intimider des jeunes filles de la Manif pour Tous réagissent)…
 
Soit les services secrets français sont vraiment nazes…
 
Soit cette opération est une opération sous faux-drapeau…
 
 
Et dans les 2 cas, je dis : "Hollande, démission ! Valls, démission ! Cazeneuve, démission ! Toute cette clique de corrompus, d'idéologues, de politiquement-corrects, démission ! Du vent ! Du balai !"
 
 
 
Parce que s'il s'agit d'une action sous faux-drapeau, c'est un crime de haute trahison.
 
 
 
S'il s'agit d'incompétences des services de l'état, il est temps de faire le ménage et de prendre les mesures qui s'imposent face à l'islamisme (c'est-à-dire autre chose que des rassemblements bougie à la main et des "padamalgam").
 
En attendant, j'en ai marre de payer des impôts… "
 
 
 
***
 
 
 

 

 

 

 

 

***

 

 
"L'Art de la guerre"
 
Qui est en tête du cortège ? 
 
 
 
netanyahu et hollande janvier 2015
 
 
 
" Deux millions de personnes (d’après la police, NdT), après les attentats terroristes, ont traversé Paris en cortège, en en faisant (d’après le président Hollande) la « capitale de la liberté » dans le monde. En effet le sentiment prévalant, qui a fait se mobiliser autant de gens de diverses nationalités, était celui de revendiquer de se libérer de la haine, de la violence terroriste, de la guerre.
 
 
Mais en tête du cortège se trouvaient justement certains des principaux responsables des politiques qui ont conduit à tout cela.
 
 
Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’Otan, l’alliance conduite par les USA qui, dans la guerre contre la Libye en 2011 et celle en cours contre la Syrie, a armé et entraîné des groupes islamistes auparavant qualifiés de terroristes.
 
Le Premier ministre turc, le roi de Jordanie et le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, pays qui fournissent aujourd’hui même à l’État Islamique des armes, de l’entraînement, des voies de transit et des financements pour mener la guerre en Syrie e en Irak.
 
Le Premier ministre britannique Cameron et l’ex président français Sarkozy, qui ont employé des forces spéciales et des services secrets pour des opérations terroristes en Libye, Syrie et autres pays.
 
Le Premier ministre Renzi, représentant cette Italie qui, en participant à la démolition de l’État libyen, a contribué à incendier l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient.
 
Le président Hollande, promoteur de l’opération militaire lancée par la France au Mali et au Niger (représentés par leurs présidents respectifs au cortège parisien), officiellement pour les aider à combattre les terroristes islamistes, en réalité pour en exploiter les riches matières premières (or, coltan, uranium et autres), dont le produit va finir dans les poches des multinationales et des élites locales.
 
Le Premier ministre israélien Netanyahu qui, exploitant le deuil pour les quatre victimes juives d’un des attentats terroristes à Paris, essaie de faire oublier les milliers de victimes palestiniennes, parmi lesquelles des centaines d’enfants, dans l’opération « Plomb durci » et dans les suivantes qu’il a ordonnées contre Gaza.
 
Le fait qu’au cortège parisien se trouvât aux premiers rangs Abu Mazen, en habit non pas de président palestinien mais de représentant du Fatah, n’est pas l’indice d’un changement de politique par Israël. Par sa présence en tête du cortège, Netanyahu essaie de faire oublier aussi le soutien qu’Israël fournit aux opérations terroristes des « rebelles » en Syrie.
 
En tête du cortège aurait dû aussi se trouver en position prééminente le Secrétaire d’Etat étasunien John Kerry, qui a préféré cependant rester en Inde pour établir des accords fonctionnels anti-chinois et anti-russes. Les USA étaient représentés à Paris par le ministre de la Justice Eric Holder, qui a participé à une réunion avec les ministres de l’Intérieur de 11 pays européens dont l’Italie. Kerry arrivera dans la capitale française le 14 janvier, pour préparer un « sommet sur la sécurité globale » qui se tiendra le 18 février à Washington.
 
En attendant le Premier ministre Manuel Valls annonce que « la France est en guerre contre le terrorisme et est prête à adopter de nouvelles mesures ».
 
L’Occident est ainsi en train de se resserrer de façon compacte, sous direction étasunienne, sous la motivation officielle de devoir affronter la menace du terrorisme. Celui qu’il a lui même contribué à créer et qu’il a alimenté, dans les tragiques situations sociales provoquées par les guerres déclenchées en plus de vingt ans. Dont les militants de base jouent, presque toujours inconsciemment, un rôle servant les intérêts des puissances qu’ils pensent combattre.
 
 
En aidant ainsi celui qui, en tête du cortège de l’Occident, essaie, tel le joueur de pipeau magique, de l’enchanter avec sa musique, en le conduisant sur le chemin qui amène au gouffre de la guerre.
 
 
 
Manlio Dinucci
 
Traduction 
Marie-Ange Patrizio
 
Source :
"il Manifesto" Italie
 
 
 
 
***
 
 
 
 
Intéressant message du Cheikh Imran Hossein, après les attentats de Paris, et adressé aux Musulmans habitants en France :
 
 

 

 

***

 
 
Diatribe du général Delaunay, ancien Chef d'Etat Major de l'Armée de Terre contre les "journalistes-Charlie"  
 
 
 
" Alors, comme ça, vous êtes des Charlie? 
 
Vous, la meute tirant à vue depuis des années sur tous ceux qui vous dérangent, vous vous émouvez maintenant que la mitraille retentit contre votre camp ! 
 
Maintenant que les cadavres ont refroidi, passons aux choses sérieuses.
 
 Le choc et le recueillement s’estompant, il est déjà temps, avant qu’il ne soit trop tard, de sortir les plumes des fourreaux, de dégainer les idées brulantes, enfin, de battre le fer tant qu’il est chaud : 
 
« Je suis Charlie », dites-vous d’une seule et même voix. « Je suis Charlie », annoncent les pancartes que vous brandissez dans les rédactions. 
« Je suis Charlie », scandent vos avatars et vos « hashtags » sur les réseaux sociaux. Et vous avez bien raison. 
 
Seulement… 
 
VOUS ÊTES CHARLIE AUJOURD’HUI, MAIS VOUS N’ÉTIEZ PAS ÉRIC ZEMMOUR HIER, QUAND IL S’EST FAIT VIRER D’I TÉLÉ POUR RAISONS POLITIQUES. PIRE ENCORE : VOUS PÉTITIONNIEZ À TOUR DE BRAS POUR L’ÉVINCER DU SERVICE PUBLIC . 
 
VOUS ÊTES CHARLIE, MAIS VOUS N’ÉTIEZ PAS ROBERT REDEKER EN 2006 , quand un papier critiquant l’islam dans Le Figaro lui valut une tornade de haine : graves menaces de mort qui le gardent encore aujourd’hui sous protection policière, désaveu et silence de la classe intellectuelle et journalistique, lynchage dans les règles de l’art sur le plateau d’« ONPC ». 
 
VOUS ÊTES CHARLIE, MAIS VOUS N’ÉTIEZ PAS CLÉMENT WEILL-RAYNAL , MIS À PIED DE FRANCE 3 POUR AVOIR RÉVÉLÉ L’AFFAIRE DU « MUR DES CONS » DONT IL FUT LE PLUS TRISTE FUSILLÉ. 
 
Vous ÊTES CHARLIE, MAIS VOUS N’ÉTIEZ PAS ROBERT MÉNARD À SON LICENCIEMENT, MICHELHOUELLEBECQ, RENAUD CAMUS OU CHRISTINE TASSIN À LEURS PROCÈS RESPECTIFS POUR AVOIR CRITIQUÉ L’ISLAM. 
Vous êtes Charlie, mais vous soutenez toutes les lois mémorielles qui empêchent les intellectuels de faire leur travail, pour le bien de l’Histoire et de la vérité. 
 
VOUS ÊTES CHARLIE, MAIS VOUS N’ÊTES PAS RICHARD MILLET FACE À LA MEUTE, VOUS N’ÊTES PAS ALAIN FINKIELKRAUT OU ENCORE IVAN RIOUFOL , BRILLANT D’INTRANSIGEANCE MAIS DÉCHIQUETÉ COMME UN GIGOT JETÉ AUX LIONS SUR LE PLATEAU D’« ON REFAIT LE MONDE » LE JEUDI 8 JANVIER. 
 
Vous êtes Charlie, mais vous n’êtes rien de ce qui sentirait trop le soufre, vous êtes les dénonciateurs de tous ceux qu’on abat sur l’autel du politiquement correct, vous êtes ceux qui tenez le fusil, les bourreaux objectifs de tous les indésirables de la liberté, de votre liberté à vous et à vous seuls. 
Pourtant, la liberté n’a qu’un seul visage. C’est la liberté pour les sains d’esprit, la liberté pour les fous, la liberté pour les noirs, la liberté pour les jaunes, la liberté pour les blancs, la liberté pour ceux qu’on désapprouve peut-être mais qui font la diversité et la santé intellectuelle d’un pays. 
 
Vous n’étiez pas ces gens, et aujourd’hui vous êtes Charlie ? Vous vous mentez, vous NOUS mentez. Vous êtes ce qui vous arrange, quand cela vous arrange. VOUS N’ÊTES PAS CHARLIE, VOUS ÊTES CHARLOT . Et tant que vous ne défendrez pas les principes que vous dites avoir au cœur jusqu’au bout, vous le resterez. 
 
Une chose encore, le SUMMUM DE LA CONNERIE A ÉTÉ ATTEINT PAR JEAN-MICHEL RIBES, QUI S’EST LIVRÉ SUR BFMTV À UN AMALGAME ENTRE LES INTÉGRISTES MUSULMANS ET LES INTÉGRISTES CATHOLIQUES QUI, COMME CHACUN LE SAIT, TROUVENT DANS L’ÉVANGILE LA JUSTIFICATION DES ACTES TERRORISTES QU’ILS COMMETTENT CHAQUE JOUR. 
 
C’est vrai que c’est courant de voir aux actualités des catholiques intégristes, couper des têtes, crucifier des hommes, violer des femmes, tuer des enfants juifs, tirer au lance-roquette dans un journal … ! 
 
Les mots manquent pour dénoncer une telle débilité intellectuelle…. 
 
 
Comme quoi la preuve est faite, à chaque drame, que les gens dits " intelligents" sont souvent beaucoup plus crétins que le commun des mortels. 
 
Mais ça nous le savions déjà…
 
 
   
Général DELAUNAY ancien chef d'État -Major 
 
 
 
 
***
 
 
 
Pour ceux qui n'aurait pas saisi les arrière-plans de l'affaire Charlie Hebdo :
 
 

 

 

***

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *