Paganisme et Christianisme

 

 
 
                              418105_10200206074424508_1290422471_n
 
 

Le fonds de notre culture d'Occident est issu des Peuples Celtiques d'une part et de l'apport Chrétien par le biais des vecteurs Helleno-Latins, d'autre part.

Le monde Celtique pratiquait une forme de spiritualité sous la conduite des Druides et que la Chrétienté dénomma "Paganisme" (de Pagan = l'homme de la terre, l'autochtone). Celui-ci s'apparenta à un Polythéïsme où sont personnifiées les forces de la nature ou de grands Archétypes : Belen, Lug, Taranis, Esus, Teutates …   

 Le panthéon des dieux celtes nous est encore très obscur et sa vision fragmentaire ….
 
Le dieu Lug était probablement le dieu de la fertilité. La triade divine composée par Taranis, Esus et Teutatès trouve son équivalent chez les Romains avec Jupiter, Mars et Mercure.

César, dans « la Guerre des Gaules », souligne la barbarie de cette société.

Il y relate l’existence de nombreux sacrifices humains.Ceux-ci sont pratiqués en toute occasion : Ceux qui sont destinés à honorer les dieux suivent un rituel spécial.

Ainsi, lorsque l’on immole une victime en l’honneur de Teutatès, le dieu de la Guerre et des Peuples, on la noie dans un tonneau rempli d’eau.

Le dieu Esus, autre dieu de la guerre très sanguinaire, est honoré par des pendaisons.

Les victimes que l’on voue à Taranis, dieu du Ciel et du Tonnerre, sont enfermées dans un immense colosse en osier ou en foin qui, placé sur un bûcher, est enflammé par un Druide.

Sont immolés des volontaires, des criminels ou des prisonniers de guerre, mais aussi parfois, s’il n’y a pas d’autre choix, n’importe qui…

Omettant ces côtés sinistres, c'est la conotation "Originel", "Ecologique" que certains aujourd'hui, parqués dans leurs "Zones Urbaines" et coupés d'une "Nature" sacralisée et dé-réalisée,  remettent au goût du jour, au point que l'on assiste à la floraison de tout un folklore "Neo-Païen", "Chamanique" etc … au mieux idéalisé, au pire assez ridicule …

Mais qu'importe, notre modernité amnésique aime à se perfuser ainsi d' ersatz d'authenticité !

 

      

 

Il n'en reste pas moins que les racines chrétiennes de la France ont poussé sur ce vieil humus Païen en bénéficiant de ses immenses qualités et de sa fougue .

Le Christianisme s'est ainsi répandu dans toute l'aire du Monde Celtique tout en reprenant certains aspects de l'ancien Paganisme, mais en réduisant peu à peu ses aspects brutaux et sanguinaires et en instillant dans notre Peuple des valeurs de douceur et de compassion entièrement nouvelles et propres à la Chrétienté. 

Avec le temps, les chapelles Romanes ont remplacé les pierres de sacrifices et  les Dolmens …   Les immenses forêts de la Gaule ont été défrichées par les monastères, d'admirables villages ont surgi de terre,  suivis  d'une floraison sans pareille de ces vaisseaux de pierre défiant le temps que sont nos Cathédrales …

La greffe Chrétienne sur la vieille souche Celto-Païenne a fleuri sur notre sol en une des plus belles Civilisations au travers de quasi vingt siècles de réalisations inouïes…

La religion Catholique en fut le ferment, n'en déplaise aux mensonges éhontés véhiculés de nos jours par ceux qui prétendent  conduire nos destinées depuis deux-cents ans de réduction des têtes et de nivelage par le bas !

 

  calvaire 2

 

De mémoire humaine, il n'y a jamais eu de groupes humains sans "Religion" (Latin = Re-Ligare = Relier à… )

Notre époque ne fait aucunement exception, malgré ce que l'on pourrait croire en se satisfaisant d'un regard distrait !  

Ainsi pourrions-nous nous croire "émancipés" d'une antique et obsolète "croyance religieuse" et à ce titre "libres" et "évolués"

En est-il bien ainsi ?

 Réflechissons un instant : Est-il possible pour un humain d'être reliés à"rien" ?

Ce qui équivaudrait à un état d'apesenteur, de vide psychologique, d'absence même de pensée…

La réponse est évidemment non ! Nous sommes, quoique nous fassions, "reliés" à quelque chose.

La grande majorité de la masse humaine d'Occident est actuellement reliée au monde physique, tangible, matériel et à ses myriades de facettes chatoyantes (au travers de la consommation, de la production d'une prodigieuse masse d'inutilité, du divertissement, des loisirs, et même d'un intellect hypertrophié occupant tout l'espace de l'Être)

Nous pouvons donc affirmer qu'au sens propre sa "Re-ligion" est la matière et l'apparence des choses . Elle y investit la plus grande partie de son énergie. Le fait qu'elle n'ai la plupart du temps aucunement conscience de cette réalité n'y change rien !

Toutes les Civilisations ont toujours reconnu la double Nature spirituelle et matérielle de l'Humain.

Seul dans l'Histoire connue, et depuis la "Philosophie des lumières", l'Homme d'Occident a rayé sa nature spirituelle d'un simple trait de plume !!

Il est, depuis lors, véritablement "dressé" par un conditionnement de type pavlovien à haïr sa propre tradition spirituelle, c'est à dire le Christianisme, notoirement réputée chargée de tous les maux !

Voltaire a ouvert le feu en son temps avec son célèbre "Ecrasons l'infâme !" 

"L'infâme" étant la figure du Christ, assassiné pour Son Témoignage de la nature divine de l'homme,  justement  !

Toute la propagande depuis deux-cents ans contre l'Eglise Catholique vient de la descendance prolifique des loges maçoniques et  de leurs relais omniprésents et disposant de moyens financiers illimités !

 

316252_10150291179007204_288466107203_8456367_1959408974_n

 

  Avec le recul du temps, nous percevons donc aujourd'hui pour qui travaillaient Voltaire et ses petits camarades :

 

Pour l'avènement sur Terre d'un monde de financiers et de marchands mondialisés sans échappatoire, semblerait-il … 

Car enfin, nos "Ancêtres très Chrétiens" d'avant les Lumières n'avaient d'autre but que de "Sauver leur Âme immortelle" des pièges du monde matériel et temporaire ("Maya" chez les Orientaux).

Comment aurait-on pû leur VENDRE quoique ce soit ou LES ENRÔLER où que ce soit, ailleurs que sous la Bannière de leur doux Seigneur le Christ-Salvateur ?!

 

Ainsi, l'Homme d'Occident, sous la conduite de loups déguisés en "brebis humanitaires et démocratiques", a été incité à déposer sa Divinité intérieure et sa suprême liberté au pied de l'autel de Mamon et à en devenir l'esclave consentant !

 

***

 

Aujourd'hui, on peut penser en voyant certaines images (Ici l'Eglise d'Abbeville démolie) que la déchristianisation est consommée ….

 

 

 

 On l'avait cru aussi en URSS …  

…  Aujourd'hui l 'URSS a disparu et  …  la foi Orthodoxe est en pleine renaissance en Russie !

 

 

Grunewald20Retable20dIssenheim

 

Mathias Grünewald :

La Résurection du Christ  (rétable d'Issenheim 1516)

 

***

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *