Mafia médicale…

*

Pour inaugurer cette rubrique, un texte que m’avait transmis une correspondante début 2016. (Je lui présente d’ailleurs toutes mes excuses pour le long délai…Trop peu de temps à consacrer à ce modeste blog qui, évidemment, ne me rapporte strictement rien !)

Que cette personne soit remerciée pour son émouvant témoignage qui montre le terrible état de déshumanisation de notre « moderne » médecine, quand ce n’est pas de totale corruption.

*

« J’ai un besoin manifeste et VITAL d’aide pour secourir ma pauvre mère tombée entre les mains criminelles de la médecine avec toute la complicité de la justice française ! Ces deux institutions n’étant plus au service de la protection des citoyens mais à celui de sa destruction. J’adhère totalement à cette récente citation d’un homme politique français : « les institutions ne valent que ce que valent les gens qui la servent ».

Depuis Noël 2006, j’ai tout tenté pour sauver ma mère, pour l’arracher de leurs griffes et j’y suis parvenue ; Durant des semaines, je l’ai assistée nuit et jour et je l’ai remise en santé (je suis naturopathe) jusqu’à ce que je tombe d’épuisement à mon tour après six mois de soins attentifs et efficaces, –sans aucune aide– dans le respect de la physiologie. C’est à ce moment là qu’elle m’a été reprise et qu’elle a été mise arbitrairement sous la tutelle d’un…VOYOU et je pèse mes mots. Ainsi j’ai dû me constituer partie civile pour la secourir de nouveau car bien évidemment, l’hôpital l’a immédiatement retransformée en zombi en m’interdisant d’intervenir. Elle est actuellement empoisonnée par les drogues, attachée nuit et jour, dénutrie, assoiffée, sale, (elle « trempe » dans ses excréments nuit et jour), percluse de coups, de blessures et de cicatrices, percluse aussi de douleurs, de déformations et de décalcification par l’immobilité forcée et une nutrition catastrophique et presque inexistante : tout est mis en œuvre pour la rendre folle et l’euthanasier.

*

mafia-medicale

*

Avant cela, ma mère très active bénéficiait d’un parfait état fonctionnel et d’une parfaite autonomie !

Malgré toutes les preuves incontestables que j’ai transmises au procureur (films, photos, rapports circonstanciés, témoignages, certificat médical…), toutes mes plaintes sont classées sans suite et je viens d’être condamnée…aux dépens !!! tandis que non seulement la justice n’a accompli aucun travail mais que de surcroît elle s’est rendue ostensiblement complice de maltraitance et de tentative d’assassinat : (maman a connu à l’hôpital, de multiples atteintes IATROGENES : perte de connaissance, grave malaise et arrêt cardiaque puis COMA qui lui a donné le coup fatal). Toutes mes doléances et rappels à l’ordre que je transmets au médecin responsable de la destruction de ma mère sont ignorés voire pire : cette personne se permet de m’invectiver au téléphone durant mes heures de cabinet et de me raccrocher…au nez ! En plus de tout ce que je viens de décrire précédemment, tout le linge de maman est systématiquement volé et je dois sans cesse le renouveler ! Les services gériatriques français sont devenus de véritables repaires aux pires malfaiteurs, tant dans l’incompétence et l’incurie que dans l’immoralité.

Par ailleurs, le tuteur de l’hôpital nommé à ma place, déploie toute son énergie maladive à me nuire en mentant outrageusement aux audiences, en écrivant des lettres diffamatoires à mon endroit et en intervenant au niveau des Impôts pour obtenir de l’argent par des moyens illicites : là aussi, je suis déboutée de ma plainte, sans que le tribunal administratif n’ait ouvert le dossier !!!!

Seul le juge de Marseille a fini par accepter d’instruire le dramatique dossier de maman, mais pour l’instant, j’en ignore l’issue…lointaine.

Après avoir dépensé une somme indécente pour rémunérer pas moins de 4 AVOCATS et dès la rentrée un cinquième spécialisé en droit administratif, TOUTE CETTE AFFAIRE EST AUJOURD’HUI CLASSEE SANS SUITE. C’est carrément H O N T E U X !!!!!!!

La France est devenue un pays totalitaire, mafieux et irrespectueux des lois et des personnes (des animaux et de la planète tout entière aussi) qu’elle rackette par ailleurs, transforme en esclaves et cobayes chimiques. JE VEUX LE DENONCER AU MONDE ENTIER ! Comment les médias peuvent ils se rendre complices de tant d’exactions ? Je les ai tous saisis ou presque, seuls, France-Inter m’a adressé un accusé de réception et en est restée là et, Martin Winckler m’a proposé de me recontacter après ses congés, à voir… A ce stade rendue, qui d’autre que la presse peut faire éclater au grand jour les actes criminels et conjoints de la médecine et de la justice ? Le temps presse désormais car chaque jour, maman peut succomber à son martyre quotidien.

J’ai fini bien sûr par entreprendre l’écriture d’un ouvrage mais je vis au quotidien et depuis près de 3 années, un tel stress que je ne parviens plus à écrire une seule ligne satisfaisante. Par ailleurs, je ne suis pas certaine de l’efficacité de ce choix même si j’ai intéressé des éditeurs.

JE VEUX SAUVER MA MERE ET JE VEUX QUE LE MONDE ENTIER ET TOUS LES FRANÇAIS CESSENT DE PENSER QUE LA FRANCE EST RESPECTUEUSE DES DROITS DE L HOMME.

Nous sommes au contraire en pleine récession morale et sanitaire et je me dois, chacun se doit, d’intervenir pour nos vieux, nous-mêmes et la postérité mais aussi pour les animaux, la planète et tout simplement LA VIE sans aucune considération économique puisque je la soupçonne de tout corrompre.

Quoiqu’il arrive, je n’abdiquerai pas car renoncer à secourir ma mère me détruirait davantage encore. De plus, mes convictions morales me contraignent à lutter contre ce terrorisme d’Etat qui fait sombrer la France dans l’indignité ; Aucune démocratie ne peut s’exercer là où le droit et la justice sont outragés. La médecine, délinquante ou non, n’est pas un pouvoir et, comme tout un chacun, doit répondre de ses actes criminels : on ne joue pas impunément avec la santé et la vie des personnes.

Plusieurs membres de ma famille dont moi-même en sont déjà gravement victimes, toujours grâce à la complicité de cette pseudo-justice qui lorsqu’elle fait tort à l’un fait tort aux autres ; l’on peut le constater chaque jour sur nos écrans de TV, sur les ondes et dans la presse écrite mais rien ne change ; Cette institution doit impérativement redevenir honnête avant que les citoyens ne se soulèvent et ne rééditent les révolutions passées ou plus récentes.

Je ne vais pas conclure sans vous dire que, bien évidemment, avant toute autre démarche, j’ai saisi plusieurs fois, les plus hautes autorités de la France : Le Président Sarkozy, les ministres de la santé et de la justice, sans résultat aucun. »

…. Triste …

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *