Incendie criminel de Notre Dame de Paris

Et voilà ! Ils l’ont fait ! Ils ont osé…

Oui, je vous préviens, je ne vais certainement pas poser ici les questions idiotes de circonstance ! Pour cela vous avez Le Monde et BFMwc.

Est-ce un accident ? une étincelle ? Un court-circuit dû à la percussion de deux mouches en plein vol ?? Si les Français veulent encore avoir en tant que peuple quelques chances de survie spirituelle, la plus urgente chose à faire est qu’ils cessent d’être naïfs , il conviendrait même de dire de façon beaucoup plus précise et scientifique: d’être cons!

Le contexte:

Tous les jours en France, et cela montant crescendo, des églises sont la cible de malveillances diverses. Voir l’incendie de Saint Sulpice ou les dégradations toutes récentes de la basilique Saint Denis par un misérable coyote à foie jaune pakistanais… Des croix partout en France sont, soit cassées par des coyottes, soit “retirées” à la vue du public par des actions en justice de grands humanistes courroucés… Les media nous parlent des mosquées ou des synagogues. Les églises ? Arrêtez avec ça !

Tous les jours depuis l’expropriation des biens du Clergé par la République, le 2 novembre 1789,
les “troupes d’occupation mentale” (Philippe Murray) avancent leur pions plus ou moins vite suivant les époques et les circonstances. Ils sont toujours en avance sur la France historique chrétienne bien évidemment car, à la différence d’elle, ils disposent d’une arme qu’ils manient à la perfection depuis des temps fort reculés: le mensonge.

Saint Jean 8:44

“Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage? Parce que vous ne pouvez entendre ce langage. Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement du monde. Il ne peut se tenir dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds, car il est menteur et père du mensonge. Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas.”

……… Et nous autres, “les Gentils”, méticuleusement déchristianisés, sommes là, perpétuellement bouche bée et stupéfiés lorsqu”il se passe quelque chose”…

La plupart d’entre nous ne comprenons même pas quelle est la nature de nos ennemis… Nous portons même au pouvoir ses différents avatars, ses multiples têtes, au sein de leur géniale machine d’ingénierie sociale baptisée “république”, et ce avec une constance désarmante, persuadés que nous sommes qu’ils sont bien là pour “présider au destin de la Nation”.

Le Bilan historique des criminels:

Une révolution sanglante basée sur le mensonge le plus éhonté et la Terreur, la première du genre avec copieux génocide en Vendée, en Provence, etc

Un combat sans merci contre l’Eglise du Christ et sa construction civilisationnelle millénaire admirable. Tout vestige doit à terme en être éliminé.

Un dictateur, enfant de la glorieuse Révolution, qui fait massacrer des armées entières de pauvres bougres pour “conquérir l’Europe” jusqu’en Russie. (Merci aux Russes de l’avoir mouché !)

Deux guerres “mondiales”, ça s’améliore, avec des dizaines de millions de morts cette fois-ci et entre Européens, s’il vous plaît !

Aujourd’hui, un de leur chantier favoris est “Le choc des civilisations” auquel ils travaillent d’arrache-pieds car le résultats doit être à la hauteur de leurs espérances: En finir avec les nations historiques et prendre le contrôle final et définitif sur des peuples trépanés.

Le grand Joseph de Maistre (1753-1821) nous avait prévenu: (Parlant de la France au moment de la révolution)

“Jamais on ne vit alors nation plus facile à tromper, plus difficile à détromper, et plus puissante à tromper les autres.”

Tout cela pour remettre en contexte cet Incendie criminel de Notre Dame de Paris.

Ensuite, quelques évidences:

Non, on n’enflamme pas du coeur de chêne sur des poutres de section 40 x 40 centimètres avec un “court-circuit”, une “étincelle”, une “soudure”, etc … Mais bon sang, si vous croyez à cette fable pour crétins dégénérés, faites donc l’essai chez vous ! Ce point est déjà suffisant pour prouver l’inanité de cette affirmation !

Voici une vidéo tout simplement parfaite:

Le témoignage de l’ancien architecte de Notre-Dame:

« En tant qu’architecte en chef des Monuments historiques, Benjamin Mouton a été en charge de la cathédrale Notre-Dame de 2000 à 2013, pour laquelle il a piloté le lourd chantier de la détection incendie. Ce dernier n’a pas encore pu se rendre à l’intérieur de l’édifice, mais redoute déjà l’impact de l’incendie et de l’effondrement des charpentes sur la stabilité globale de l’édifice.

Reprenant les propos de son successeur Philippe Villeneuve, avec qui il est en contact, Benjamin Mouton affirme auprès de Bati-actu que ce dernier était « totalement incrédule » face à cet incendie qui aurait pu partir du chantier de rénovation, et que les soupçons pourraient se porter sur la « noue », où se croisent la nef et le transept de la cathédrale

« La protection incendie mise en place dans la cathédrale était à son plus haut niveau »
« En 40 ans d’expérience, je n’ai jamais connu un incendie de la sorte », affirme celui qui estime que la protection incendie mise en place dans la cathédrale était à son plus haut niveau.

« Lorsque je me suis occupé de la détection incendie, qui a été un dispositif très onéreux, il fallait très peu de minutes pour qu’un agent aille faire la levée de doute, nous avons fait remplacer de nombreuses portes en bois par des portes coupe-feu, nous avons limité tous les appareils électriques, qui étaient interdits dans les combles », affirme-t-il auprès de Bati-actu.

« Il faut une vraie charge calorifique au départ pour lancer un tel sinistre. Le chêne est un bois particulièrement résistant. »

Pour finir enfin, il convient de remarquer que les media nous parlent d’emblée de l’ouverture d’une enquête pour “dégradation involontaire” !

Ah oui ?? Mais quel toupet ! Comment diable peut-on parler de dégradation involontaire, alors que l’enquête n’est même pas commencée ?

Comme il est fort bien diagnostiqué : aucune possibilité de départ d’incendie accidentel compte tenu d’une part de la résistance du chêne, d’autre part du départ en plein coeur de la flèche… cheminée naturelle… mais sans aucune installation critique.

Au fait, vont-ils rechercher des traces de sodium et de magnesium ? parce que plusieurs éléments me laissent perplexe :

  1. fumée blanche très dense ? Du chêne bien sec (850 ans !) ne produit pas une telle fumée à lui seul!
  2. incendie semblant croissant avec la projection d’eau par les pompiers comme si l’eau l’alimentait…
  3. départ depuis la flèche avec extension très, trop symétrique.

Alors est-ce être “complotiste” ou être rationnel que de se poser des questions rationnelles ?

Petites choses amusantes pour détendre l’atmosphère :

Macron avait réussi à se mettre certains opposants “dans la poche” avec la dégradation de l’Arc de Triomphe (laissé sans protection).

Il avait réussi à se mettre “dans la poche” certains opposants grâce à la destruction des Champs-Elysées par des Black Blocs coordonnés par l’hélicoptère gris prétendu être un de ceux de la Gendarmerie (1500 Black Blocs présents… 0 interceptés – voir Challenges n°607)

Il lui restait à se mettre “dans la poche” d’autres opposants en faisant dégrader le Sacré Coeur, Troisième symbole fort.
Mais les Black-Blocs et leur hélicoptère de coordination avaient été repérés par des personnes ONU-sensibles le 16… Ces personnes avaient largement informé les acteurs présents le 23et contre toute attente, cette manif Gilets jaunes ne connut ni violences ni dégradations… Heureusement pour le Sacré Coeur.

Alors quid pour Notre Dame ?…


Nous sommes donc de toute évidence en présence d’un 11 Septembre “français”, signé de surcroît, au début de la Semaine Sainte avant Pâques par cette même mafia transnationale de moins en moins masquée oeuvrant à la destruction des Nations par l’argent, le désordre, la guerre au besoin et le mensonge en tout.
Le but est toujours le même: “Ordo ab Chaos”, car comme le disait si bien Sarközy de Naggi Bocksa, le nabot malfaisant: “Nous irons ensemble vers ce Nouvel Ordre Mondial, et personne, je dis bien personne ne nous en empêchera.” Vous n’avez pas encore saisi ?

Incendie criminel de Notre Dame de Paris.

Ne voyez-vous pas qu’ils se marrent ?

La scène se déroule lundi 15 avril, vers 21 heures. La cathédrale Notre-Dame de Paris est en proie à un incendie qui ravage sa charpente. Emmanuel Macron et Edouard Philippe décident alors de se rendre sur place pour constater l’ampleur des dégâts. Le président de la République marche aux côtés du premier ministre. Ils reprennent très vite leur sérieux face caméras. “Le Monde” et autres “décodeurs anti-complotistes” nous assurent que c’est une vue de l’esprit d’une intolérable mauvaise foi …

Certes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.