Apostasie du pape François.

*

L’entretien en video que je vous enjoins de regarder ici est absolument captivant (On ne voit pas passer les presque deux heures, tant sont grandes passion et érudition de l’auteur !) 

Tout Européen sincère et attaché à sa culture, qu’il soit croyant, athé, païen, devrait se pencher sur les implications phénoménales de cette affaire du Linceul de Turin et s’y intéresser au plus haut point, tant il en va de la pérennité de notre civilisation européenne : 

Celui-ci nous place en effet, Chrétiens ou pas, devant la clef de voûte de la compréhension de notre monde, de sa chute et de son relèvement … 

Les Temps bibliques annoncés semblent arriver proches de leurs termes avec cette nouvelle apostasie de François 1er.

Bien sûr, ce fait est tellement énorme que peu de personnes le perçoivent pour ce qu’il est, il est vrai, bien aidé par la déchristianisation avancée et la collusion de la désinformation ambiante sur ce sujet eminemment sensible !

Comme le dit Upinsky du « pape François 1er » :

« Loup des Âmes, déguisé en Agneau de la fausse compassion écologique, pré-figuration-même de l’antéchrist, travaillant avant tout à l’unité des peuples pour les mettre au service du Prince de ce monde … »

*

upinsky5
… Et pararachevant en cela la prédiction de Notre Dame de la Salette :
« Rome perdra la Foi et deviendra le siège de l’impiété et de l’Antéchrist. »

Car enfin si, comme les scientifiques viennent de le prouver de façon définitve et sans aucune ambigüité, le Suaire de Turin est authentique, le Suaire même ayant enveloppé le corps de Jésus-Christ et portant trace d’un formidable et indélébile phénomène d’ordre énergétique inconnu de la science actuelle et non point pictural, que cela nous plaise ou non !

Dès lors nous avons deux solutions :

* Nier une évidence, bien trop énorme dans ses implications, afin de conserver le confort de nos certitudes intellectuelles douillettes et acquises de longue lutte.

* Ou bien tout naturellement, ouvrir le champs de notre intelligence à une Réalité supra-humaine, dépassant notre réalité humaine, provisoirement bien connue de nous et « sous contrôle », croyons-nous …

Dans le premier cas, nous restons enfermés dans des certitudes, au risque que celles-ci soient fausses (pourquoi pas ? Votre libre-arbitre vous le permet.)

Dans le deuxième, nous ouvrons une porte sur une perspective, vertigineuse certes pour le non-croyant, mais expliquant aussi pas mal de choses si l’on veut bien avoir « des yeux pour voir ».

… Entre autre, la formidable explosion de Foi que fut la Chrétienté primitive se répandant dans tout l’Occident comme trainée de poudre, brisant tous les schémas du monde ancien, fut-ce au risque impertinent et à la suprême liberté du martyre !

Entre autre également, la période « médiévale » qui s’en suivit, encore irradiée de cette Foi supra-humaine et donnant naissance à l’une des plus admirables civilisations où « la pesanteur et la Grâce » ont peut-être, par un improbable équilibre, donné en Europe les plus belles formes civilisationnelles qui soient (Voir à ce sujet l’intelligente complexité de l’organisation sociale médiévale avec des médiévistes comme Jacques Heers en particulier.)

 *

Pour moi, la seconde hypothèse est la bonne, toutes les pièces du puzzle s’assemblant admirablement dans une vision élargie, universelle, de notre Histoire humaine … D’où le qualificatif en grec de « Catholicos » (universelle) donné à l’Eglise du Christ d’avant Vatican II .

Parenthèse pour ceux qui pensent que l’Eglise de Rome est encore Catholique : La revue maçonique « L’Acacia«   nous dit en parlant de l’Eglise :

 » Nous avons changé le chocolat, sans changer l’étiquette et ils ne s’en sont pas aperçu ! « 

 *

Comme le dit Upinsky : Le signe de Jonas est bien là sous nos yeux : 

« Les Français ont un gouvernement qui est leur ennemi, un ministère de la Culture, ennemi de la Culture, un ministère de l’Education, ennemi de l’Education et un Pape, ennemi de la Chrétienté !

Et ça c’est difficile à supporter parce qu’on se sent mal … Mais c’est la triste réalité et aussi le message du Linceul. »

« Le signe de Jonas est celui qui débloque le cerveau pour le libérer du terrorisme intellectuel qui paralyse et détruit la Chrétienté, libérant le Verbe Invicible, la Vérité, le Christ en Gloire… »

« Car le Verbe, la Vérité, la réalité des miracles, l’authenticité du message chrétien, sont un, et sont la clef de voûte du Christianisme, de la science et de notre civilisation. »

*

upinsky3
 *

Dans son premier entretien « Et vous, qui dites-vous que je suis ? » Arnaud-Aaron Upinsky, mathématicien, épistémologue et linguiste, avait exposé les impérieuses raisons qui l’avaient incité, le 29 mars 2015, à adresser au Pape François, au nom de la Science, une Lettre ouverte lui demandant de procéder à la reconnaissance officielle de l’authenticité du Linceul de Turin – recélant la preuve scientifique du fait fondateur de notre ère – pour en revenir au statut de véritable Relique de la Passion et de la Résurrection qui n’avait cessé d’être celui reconnu par l’Eglise, de 1473 à 1988, et pour mettre un terme définitif à l’intolérable ambiguïté attribuée au Linceul, authentique pour les uns, faux pour certains, objet criminel pour les autres.

Le doute sur le Linceul de Turin doit cesser, l’Eglise doit trancher, allez-vous le vénérer ou l’Adorer ? lui avait-t-il écrit.

En dépit de la censure, cette « Lettre ouverte au Pape », diffusée dans le monde entier, traduite en italien, espagnol, allemand, anglais, russe… et âprement discutée au Vatican, a créé un véritable électrochoc à bas bruit.

Mais lors de son face-à-face avec le Linceul, dans l’obscurité de la cathédrale de Turin, le 21 juin 2015, pour sa visite exceptionnelle clôturant l’ostension de 2015, quelle réponse le Pape François a-t-il donnée, aux yeux du Monde entier, à cette Question de la Reconnaissance – « Qui dites-vous que je suis ? » – posée au nom de la Communauté scientifique internationale, réunie à Rome en 2013, ayant procédé à la reconnaissance officielle de l’authenticité scientifique.

 *

La Réponse éblouissante du Pape, la presse l’a cachée et le public, même averti, a cru qu’il ne s’était « rien passé », tant le « secret » fut bien gardé.

 *

Pourtant cette réponse historique fut telle que plus rien ne sera comme avant.

 *

Réponse à vivre comme un fait biblique se dévoilant selon la grille de lecture religieuse du Temps et de « l’économie de la Révélation » : comme la figure du reniement de Pierre, mise en ombres et lumières dans toute l’histoire de l’art chrétien.

Aujourd’hui, dans ce deuxième entretien, Arnaud-Aaron Upinsky, Directeur du Symposium de Rome et auteur de cinq livres sur le Linceul, nous révèle l’énigme de la venue exceptionnelle du Pape à Turin, le 21 juin 2015, le décryptage bien gardé de la réponse du Saint Siège à sa lettre ouverte du 29 mars 2015 :

 la clef initiatique de la pièce géopolitique, scientifico-religieuse, dont dépend l’avenir de la Chrétienté, de l’Europe et de l’Humanité. »

 *

Le secret du reniement du Pape qui désarme la Chrétienté ! 

 *

 *

2 thoughts on “Apostasie du pape François.

  1. En effet, j’ai aussi la nette impression que le pape actuel renie Celui qui est LA vérité. L’Evangile qu’il propose n’est plus celui que saint Paul a prêché et le salut éternel des âmes a fait place au salut temporel des corps. L’évangélisation est devenue l’humanisation et la Prédication apostolique n’est plus annoncée aux périphéries. J’ai adressé au pape François une lettre ouverte qui est reprise sur plus de dix sites catholiques (Média presse info, Pro liturgia, Riposte catholique, Benoît et moi…) Si cela peut vous intéresser, vous pouvez lire cette lettre sur mon blog en tapant sur google: jpsnyers.blogspot.com.

    1. Merci Monsieur pour votre commentaire. Je ne manquerai pas de visiter votre blog. Très cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *