Vous avez dit “antisémitisme” ?

 

Cet article n’a pas pour but de s’en prendre à des personnes, ayant chacune droit au respect en tant que Créature de Dieu.

Que l’on ne déforme pas les propos de cet article.

C’est à un réveil et à un réarmement spirituel qu’il convient d’appeler les Gaulois. “Ils” sont forts parce que nous sommes faibles… ou plus exactement nous sommes faibles parce que bernés en permanence: Il est facile de bâtir une domination sur des gens trépanés d’une grande partie de leur esprit critique !

Je renvois également à l’article sur l’origine khazare de la plupart des Juifs aujourd’hui.

Par conséquent:

Aucun appel à la violence ici, mais un appel au réveil des intelligences et de l’esprit critique:

Simple !

Il est aujourd’hui devenu monnaie courante de se faire joyeusement traiter d’antisémite lorsque vous évoquez par exemple le rôle des cartels financiers apatrides Rotschild par exemple. Ainsi mettre en accusation les groupes responsables historiques du système d’esclavage par l’argent-dette inventé par ces gens est “antisémite” ! Fort bien.

34.000 milliards de dollars pour la fortune des Rotschild et 2000 milliards de dette pour la France: vous saisissez ?

Vous êtes également traité d’antisémite si vous suggérez qu’il est tout de même abusif que le personnel-cadre de “France-Inter” par exemple soit constitué à 90% de personnes d’extraction juive, alors que cette population ne représente environ que 1% de la population totale de notre pays ! Une simple constatation d’ordre statistique, est donc également antisémite ! Diable !

Dernier exemple évidemment avec la Palestine: De quel droit les Israëliens ont-ils exproprié, chassé et parqué dans des réserves les habitants originels de ce pays ? Ces Israëliens qui demandent le respect pour eux-même…D’où tirent-ils ce droit de persécution et d’impunité ? La question se pose, bien qu’aucune réponse rationnelle ne soit avancée. Simplement la poser relèverait donc de l’antisémitisme encore une fois ?

Pour la personne ne connaissant pas les arrière-plans de ces simples questionnements dictés par le plus élémentaire bon sens, mieux vaut sans doute, pense-t-elle, rester dans le flou artistique, sous peine de se voir immédiatement couverte d’infâmie au plus léger début de réflexion… Certes, se dit-elle, mais après tout c’est ainsi …

Ce que cette personne ne sait pas par contre c’est qu’il existe des éléments de réponse rationnels se situant dans les traditions religieuses et donc culturelles. Ne se nomment-t-ils pas eux-même “le peuple élu” ?

Il n’est donc pas étonnant s’estimant élus de Dieu lui-même, qu’ils aient codifié leurs rapports avec les autres peuples dans un écrit comme le Talmud. Dès lors leur attitude tend à s’éclaircir quelque peu.

 Il n’est plus possible de ne pas pouvoir examiner librement les effets des présupposés religieux et culturels d’un groupe humain parmi d’autres sur les autres groupes humains à la surface de cette terre !

(Texte trouvé sur : https://fr.osdn.net/projects/bexlib/lists/archive/devel/2009-January/002950.html)

 

“Dans la vision du monde des Juifs, le goy (goyim au pluriel) est le non-juif. Il est considéré comme une bête. D’après le Talmud, de loin le plus influant des textes sacrés du judaïsme, il vaut moins qu’un chien. Sa seule vocation est donc de servir son maître Juif sans jamais pouvoir se plaindre. Autrement, il passe pour “raciste”, “antisémite” et les Juifs feront tout pour lui en faire subir les conséquences.

En démocratie, l’information est censée être libre et plurielle. En réalité, les médias importants sont entièrement entre les mains des Juifs, et ce dans pratiquement tous les domaines.

Ceux-ci s’acharnent à faire passer leurs ennemis, au mieux pour des imbéciles et de dangereux malades, au pire des monstres incarnant le diable. L’antisémitisme serait le mal absolu et, désormais, l’antisémite c’est celui que les Juifs n’aiment pas.

L’antisémitisme, condition de notre survie:

Avant la Première guerre mondiale, il y avait moins de 100.000 Juifs en France pour 42 millions d’habitants. De nos jours, ce nombre est passé à environ 600.000, soit moins de 1 % de la population totale du pays. Au départ, il s’agissait surtout de Juifs ashkénazes, originaires de différents pays européens. Mais depuis les années soixante, la grande majorité d’entre eux est représentée par les Séfarades ou “Juifarabes”, venus d’Afrique du nord.

Autant dire qu’ils ne représentent en rien une quelconque communauté homogène. En leur sein, les individus au type européen côtoient ceux à l’aspect négroïde, révélant les véritables origines de chacun. Et pourtant, leur seule référence identitaire commune est de nature généalogique, pour ne pas dire génétique. Serait vraiment “juif ” celui qui a du “sang juif”, en principe celui transmis par voie maternelle mais, de facto, une telle distinction est maintenant devenue caduque. Bien des Juifs à l’affirmation identitaire péremptoire doivent leur judéité à un grand-père qui n’avait d’autres soucis que de faire oublier ses encombrantes “racines hébraïques”.

On ne peut ainsi que s’interroger sur les raisons de leur importance actuelle dans divers secteurs “décisifs” de la vie du pays. De deux choses l’une, où ils sont véritablement géniaux, et dans ce cas, il faudrait prendre acte d’une telle supériorité collective qui relève du prodige, ou alors il y a tricherie massive quelque part. Comme eux-mêmes n’oseraient prétendre appartenir à une “race supérieure” spécifique (même si dans le fond, suivant en cela leurs textes religieux, ils en sont réellement persuadés !…), c’est donc qu’il y a anomalie. Ils usurpent une position qui ne devrait pas être la leur et doivent leur succès au détriment des habitants d’origine du pays où ils résident, empêchés de manière déloyale de s’épanouir. Les siècles de grandeur de notre histoire prouvent amplement qu’avant les Juifs, sans les Juifs, nous pouvons de nous-mêmes pourvoir à tous les talents dont notre pays a besoin. L’exorbitante prédominance juive actuelle ne prouve ni leur supériorité, ni notre incompétence.

Une conclusion d’autant plus fondée que, dans le monde occidental, ce n’est pas seulement en France que les Juifs occupent une situation prépondérante, sans rapport avec leur nombre et ce à quoi ils auraient dû normalement avoir droit. Ils ont partout “réussi” avec les mêmes procédés déloyaux, pour finir par provoquer les mêmes réactions de rejet.

Une hostilité que l’on s’empresse de qualifier de “racisme” ou d’”antisémitisme”, en considérant simplement que cela relève d’une mystérieuse “maladie criminelle” passible de la répression et que l’on doit essayer de prévenir par une intensification de la propagande antiraciste.

Davantage de répression, davantage de surveillance et de délation, davantage d’endoctrinements, davantage d’abrutissements généralisés, davantage de désagrégation culturelle, davantage de métissage pour faire disparaître les enracinements et les repères. Donc davantage de pouvoir aux Juifs.

Une telle situation, devenue pour nous insupportable, nous oblige à une remise en cause, et de nous-mêmes, et des institutions de ce pays qui, chaque jour davantage nous devient plus étranger.

Cette fois-ci, c’est la France en tant que pays européen, et les Français en tant que peuple de race blanche, qui risquent de disparaître, mettant fin à une histoire de plusieurs dizaines de millénaires.

Personne n’a le droit de nous obliger à subir un tel sort, de renoncer à perpétuer notre identité ancestrale. D’en être fier. Et donc aussi de la défendre activement par tous les moyens.

D’ailleurs, les Juifs eux-mêmes tiennent jalousement à préserver leur particularisme, une des conditions de leur solidarité communautaire, garantissant leur réussite. Ne se targuent-ils pas de descendre d’Abraham, un bédouin arabe ayant vécu il y a près de 4000 ans dont ils s’efforcent de préserver l’héritage génétique en recommandant une stricte endogamie !

Les Juifs ont beau ainsi nous faire croire qu’ils sont comme nous, en réalité, ils sont surtout contre nous. Ceux qui se prétendent “français” ne sont que des hypocrites et de vils imposteurs, espérant profiter de la naïveté ou de la démission de leurs victimes.

D’où leur volonté de nous dénaturer, de nous déraciner, sur le sol de notre propre patrie. Il faut pour eux que nous cessions de nous réclamer de nos racines européennes pour ne plus être que de simples résidents de France, comme eux-mêmes, comme n’importe quel immigré.

Leur litanie : la France, terre d’immigration ! Terre de brassage ! Terre des Droits de l’Homme.

Ce qui pour eux se comprend : de l’Homme juif, avec son regard rivé sur Israël et la défense de ses intérêts impériaux…

Mais ce qui est légitime pour les autres peuples ne pourrait que l’être pour nous-mêmes. Partout, on se réclame avec raison du terroir. Partout, on s’efforce de préserver les traditions, de valoriser les patrimoines collectifs, de réhabiliter les héritages du passé menacés par l’aliénation planétaire de la globalisation.

Il est donc pour nous parfaitement justifiable de chercher à défendre notre identité de peuple européen, de race blanche, sur nos terres. Si c’est cela le “racisme”, nous devons avoir le courage de l’assumer sans complexe.

D’ailleurs, quel peuple au monde ne serait pas alors “raciste” ? En tout cas, certainement pas les Juifs !

Résister à la domination juive qui promet de nous être fatale à brève échéance est pour nous plus qu’un droit, un devoir sacré. Les Juifs sont véritablement nos ennemis mortels, comme ils sont aussi en définitive les ennemis de toutes les nations du monde qu’ils vouent à la corruption de leur identité, à l’avilissement de leur culture, ou même pour les plus vulnérables, à la misère et à une servitude perpétuelle, jusqu’à leur disparition.

Déjà au premier siècle, comme le rapporte l’écrivain romain Tacite, on les accusait volontiers de “haïr le genre humain”!

Depuis, cela n’a fait qu’empirer.

Ils sont en effet les premiers responsables et les principaux bénéficiaires des idéologies les plus malfaisantes ayant sévi au cours des deux derniers siècles: le capitalisme, le socialo-communisme, l’antiracisme, l’individualisme asocial, le mondialisme néo-libéral…

Plusieurs dizaines de millions d’innocents ont péri par les guerres et les révolutions qu’ils ont fomentées et des milliards de gens qui ne leur ont jamais fait le moindre mal vivent maintenant dans l’humiliation et le désespoir. Même la survie de l’humanité se retrouve gravement menacée par la dégradation de la planète dans laquelle ils ont davantage contribué que tout autre groupe, étant donné leur exceptionnelle “réussite”…

Avec la globalisation que personne, en dehors des multinationales et de leurs profiteurs, n’a réellement souhaité, le voisinage des Juifs devient aussi mondial. Les mêmes causes provoquant les mêmes effets, comme fatalement, les sentiments de rejet à leur endroit ne cessent de se développer jusqu’aux recoins de la planète. A croire que ce que l’on qualifie d’”antisémitisme” est véritablement une réaction allergique qui se manifeste au seul contact des Juifs triomphants. Il n’y aurait alors que les abrutis par le discours antiraciste pour s’imaginer que la responsabilité en incombe au “préjugé raciste” qu’il conviendrait de combattre avec davantage d’endoctrinements et de répression. Si l’on veut enrayer le mal, ce n’est pas aux victimes de l’infection qu’il convient de pointer le doigt mais aux agents propagateurs de la maladie. Les Juifs sont porteurs d’antisémitisme, comme le vent du désert est porteur de sable. Tout esprit encore sain ne pourra qu’exprimer une réaction de rejet face aux manifestations intolérables de sémitisme dont ils font continuellement preuve. C’est donc ce dernier qu’il faut combattre si l’on cherche réellement à faire disparaître l’antisémitisme.

Depuis les origines du monothéisme hébraïque, par le biais de la doctrine de l’”élection divine” au profit exclusif de leur tribu, les Juifs se sont d’eux-mêmes exclus de la communauté des nations, rejetées avec mépris comme “goyim”.

Aujourd’hui, les membres de ces nations qui se sentent réellement exclus des affaires qui les concernent commencent à s’interroger à leur tour sur la place des Juifs dans le monde.

On ne saurait alors douter qu’ils ne tarderont à leur demander des comptes.

Ce ne sera jamais que justice. Un ultime espoir pour les opprimés et les vaincus sans défense que l’on a accablé des pires crimes qu’ils n’ont jamais commis.

“La seule chose grave à l’heure actuelle, pour un grand homme, savant écrivain, cinéaste, financier, industriel, politicien (mais alors la chose gravissime) c’est de se mettre mal avec les Juifs. – Les Juifs sont nos maîtres – ici là-bas, en Russie, en Angleterre, en Amérique, partout !… Faites le clown, l’insurgé, l’intrépide, l’antibourgeois, l’enragé redresseur de torts… le Juif s’en fout ! Divertissements… Babillages ! Mais ne touchez pas à la question juive, ou bien il va vous en cuire… Raide comme une balle, on vous fera calancher d’une manière ou d’une autre… Le Juif est le roi de l’or de la Banque et de la Justice… Par homme de paille ou carrément. II possède tout… Presse… Théâtre… Radio… Chambre… Sénat… Police… ici ou là-bas…” L.-F. Céline, Bagatelles pour un Massacre (1937)

“Son but immédiat (de la communauté juive organisée, ndlr), ne pourra être que de détruire l’état de choses existant ( je veux dire les traditions nationales du pays qui lui a donné l’hospitalité ) pour y instaurer un ordre nouveau selon lequel il ne sera plus tenu à l’écart mais complètement et définitivement agrégé , car c’est là le seul espoir , la seule évolution victorieuse d’un peuple qui est le seul au monde à n’avoir pas de patrie , détruire systématiquement toutes les patries des autres où il demeure en étranger pour qu’il n’y ait plus qu’une seule humanité où on ne le distinguera plus du reste des hommes.”

Marcel Jouhandeau, Le Peril juif (1972)

Voici un petit exemple des représentants de cette communauté organisée en France:

– ABECASSIS, Eliette. Écrivaine féministe engagée. Fille d’Armand ABECASSIS, spécialiste du judaïsme issu d’une famille juive du Maroc.

– ABEHSERA, Charles. Industriel du textile (Morgan) né dans une famille juive du Maroc.

– ABERGEL, Jacques. (ancien PDG de BFM et de la régie d’Europe 1 Le Nouvel Économiste)

– ADDA, Serge. Juif de Tunisie. PDG de Canal + puis TV5. Fils de Georges ADDA, leader du Parti communiste tunisien durant la période coloniale.

– ADJANI, Isabelle. Actrice juive originaire de Kabylie.

– ADLER, Alexandre. Journaliste et documenteur de télévision. Après avoir été militant socialiste puis communiste, il est devenu l’un des principaux propagandistes de la domination américano-sioniste, soutien de Bush, puis soutien de Sarkozy et Obama. Fervent partisan d’Israel, administrateur de l’Union libérale israélite de France et monte de diverses officines pro-juives. Il est également dignitaire franc-maçon. Son épouse, Blandine Kriegel (conseillère à l’Elysée), est la fille du juif bolchevique Maurice Kriegel-Valrimont, résistant communiste durant la guerre, puis député, décédé en 2006.

– AFFLELOU, Alain. Industriel, né dans une famille juive d’Algérie. Fortune estimée à 100 millions d’euros, l’une des plus grosses de France.

– AÏDENBAUM, Pierre. Maire PS du IIIe arrdt de Paris, président de la LICRA de 1992 à 1999 et président de la régie immobilière de Paris.

– ALIOT Louis : cadre du Front National, d’origine juive sépharade par sa mère. Secrétaire général du Front National, qu’il a contribué à aseptiser et shabbat-goyiser, avec l’aide de Marine Le Pen…

– ALPHANDERY, Edmond : député UDF, ministre de l’économie sous Balladur, en bon juif libéral il privatisa plusieurs banques (Banque nationale de Paris), Elf, Rhone-Poulenc…

– AMAR, Paul : juif d’Algérie, journaliste pédant pro-sioniste.

– Ammar Zvi (Sylvain) – Président du Consistoire Israélite de Marseille

– ANCONINA, Richard. Comédien, issu d’une famille juive de Tunisie.

– ANTHONY, Richard (né BETSCH) : chanteur, juif d’Egypte

– ARDITI, Pierre. Comédien, né d’un père juif. Marié à la comédienne juiveEvelyne BOUIX. Défenseur de l’immigration.

– ARON, Raymond : l’un des sociologues, philisophe et politologues les plus influents de France de l’après guerre. Défenseur du libéralisme à tout va. Décédé en 1983.

– ARTHUR (ESSEBAG Jacques, dit). L’animateur reconnu pour être “le plus con de la radio et ensuite, de la télé” (et aussi le plus vulgaire et le plus avide de tout, en particulier d’argent !) est né au Maroc dans une famille juive. Vulgaire, obsédé par le fric et les femmes (blanches de préférence), prosioniste. Sans doute l’un des pires responsables de l’abêtissement des émissions télé ces 20 dernières années. Vice-président d’Endemol.

– ASSAYAS, Olivier. Cinéaste, fils de Jacques Rémy. Frère du journaliste Michka ASSAYAS.

– ASSOULINE Pierre : journaliste de renom

– ATTALI, Jacques. Banquier et écrivain, d’une famille juive d’Algérie. Il est le fils d’un riche parfumeur algérois qui aurait voulu être rabbin. La famille s’est installée en France en 1956. Jacques Attali devient le conseiller spécial de Mitterrand dès le 11 mai 1981, puis, le président de la Banque européenne de développement où ses “largesses” pour lui-même et ses amis font scandale. Il a fait l’apologie de la puissance financière juive et milite pour l’entrée de la Turquie en Europe, mais également pour l’immigration venant du tiers-monde, et de la marchandisation de l’humain (du blanc de préférence). Son frère Bernard ATTALI était PDG d’Air France et cadre de diverses groupes financiers ou d ‘assurances, avant de se mettre au service des entreprises américaines opérant dans les rachats d’entreprises stratégiques en France.

– ATTIAS Cecilia : première femme de Nicolas Sarkozy, juive-tsigane de Moldavie par son père (nom de famille « Ciganer »), et juive espagnole par sa mère (« Albenitz »). Se déclara fière de n’avoir aucune goutte de sang français. A peine son mari élu, ils s’empressèrent de divorcer, et parti se marier avec le juif new-yorkais Richard ATTIAS.

– AYACHE, Alain. Patron de presse dans le genre “people”, issu d’une famille juive d’Algérie.

–AYACHE Jennifer : chanteuse de Superbus, juive par son père, fille deChantal LAUBY, du groupe comique « Les Nuls », elle même en partie juive hongroise.

– AZOULAY, Jean-Luc. Juif originaire d’Algérie. Co-fondateur avec son compatriote Claude BERDA du groupe AB, produisant des films et animations télévisuelles destinées à la jeunesse.

– BACRI, Jean-Pierre. Comédien, issu d’une famille juive d’Algérie.

– BADINTER, Robert. Alors qu’il était avocat de la LICRA contre Robert Faurisson, Mitterrand en fit son ministre de la justice en 1981. Président du Conseil Constitutionnel en 1986. Il siège toujours au Conseil représentatif des institutions juives et du Fond social juif unifié. Sa seconde épouse, la féministeElisabeth Badinter, est la fille du publiciste milliardaire Marcel Bleustein-Blanchet (fondateur de Publicis Groupe SA) et la petite-fille du communard Edouard Vaillant (1840-1915). Les principales actions politiques à mettre au crédit de Badinter sont l’interdiction de la peine de mort, et la dépénalisation des relations sexuelles homosexuelles avec des mineurs de plus de 15 ans…

– BALASKO, Josiane (BALASCOVIC, dite). Actrice et cinéaste, née dans une famille juive venue de Yougoslavie. Belle-sœur de Richard BERRI et mère de la comédienne Marilou BERRI. Sioniste, et militante pro-immigration, pro-clandestin.

– BALKANY Patrick : membre fondateur du RPR, député-maire ripoux plusieurs fois condamné (ce n’est pas que les autres soient irréprochables, mais lui s’est au moins fait attrapé).

– BARBELIVIEN, Didier : auteur-compositeur, pape de la variété dégoulinante

– BARNEY, Phil (né Philippe Baranès) : chanteur, juif d’Algérie

– BARZACH, Michèle. Ancien ministre de la Santé de Chirac (198-61988, elle jugea que que le nuage de Tchernobyl n’aurait aucune incidence sur la santé publique…). Née le 11 juillet 1943 au Maroc dans une famille juive ashkénaze, elle a été compromise dans le scandale du sang contaminé par le sida.

– BAUER, Axel : chanteur

– BEART, Emmanuelle : actrice, père juif d’Egypte (Guy BEHAR, chanteur)

– BEIGBEDER, Frédéric : écrivain

– BEIGBEDER, Charles. Son frère, multimillionnaire, fondateur de Selftrade (courtage en ligne) et Poweo.

– BEDOS, Guy : juif d’Algérie, humoriste gauchiste et antifasciste.

– BELLAHSEN, Fabien – Directeur de la plus grande edition de cuisine internationale

– BENAYOUN, Michaël (dit YOUN) : « humoriste » et acteur vulgaire, auteur de films potaches et débiles.

– BENAZERAF, José. Issu d’une famille juive du Maroc, il est devenu le principal promoteur du cinéma pornographique en France dans les années 1970.

– BENGUIGUI, Jean. Comédien, juif d’Algérie.

– BENMAKHLOUF, Alexandre. Ancien conseiller de Jacques Chirac à la mairie de Paris. Ancien directeur de cabinet de l’ancien Garde des Sceaux Jacques Toubon, magistrat influent.

– BEREGOVOY Pierre. Il était le fils d’Adrïan Beregovoy. Né le 23 décembre 1925 à Isum (Russie) dans une famille juive d’Ukraine. Plusieurs fois ministre puis premier ministre. Son frère Michel Beregovoy est député socialiste.

– BENAMOU Georges : journaliste, fondateur de Globe (avec l’aide de Pierre Bergé, pdg d’Yves Saint-Laurent, prohomosexuel, gauchiste), torchon gaucho-bobo, pro-Mitterrand, antiraciste. Soutien de Sarkozy dans les années 2000.

– BERRI, Claude (LANGMANN, dit). Acteur-producteur de cinéma. Père de l’acteur-producteur Thomas Langmann et de l’acteur Julien RASSAM.

– BERRY, Richard (BENGUIGUI, dit). Comédien, né d’une famille juive d’Algérie.

– BIRNBAUM, Michel : magnat de presse, patron de presse, dirigeant de Play Boy, BHM, Newlook et Rolling Stone

– BESNAINOU, Pierre : Fondateur et PDG de Liberty-Surf

– BESSON, Eric : juif par sa mère (Marie-Thérère MUSA). Homme politique de l’UMP, ministre, ultra-sioniste.

– BISMUTH, Gerard : Avocat au barreau de Marseille- premier Adjoint au maire d’Allauch- Ex président du PACUEJ

– BLOCH-LAINE François : Né le 25 mars 1912 à Paris, mort le 25 février 2002 à Paris); haut fonctionnaire; militant associatif (éducation populaire, logement, tourisme social, etc.). Père de Jean-Michel Bloch-Lainé.

– BLUM, Roland : né en 1945 dans les Bouches-du-Rhône en est depuis plus de 20 ans le Député. C’est le 1er député à avoir interpellé le gouvernement sur l’Affaire Al-Durah, ce reportage pouvant être une mise en scène au détriment de l’image d’Israël dans le monde

– BOCCARA, Bruno : L’un des plus grands avocats parisiens, spécialiste incontesté des baux commerciaux, auteur de plusieursouvrage et d’innombrables articles.

– BOOBA, nom de scène du “chanteur” de rap Elie YAFFA, idole de la génération racaille. sénégalais par son père, juif du Maroc par sa mère. Se dit “musulman” pour mieux vendre sa soupe à ses compatriotes des banlieurs.

– BOON, Dany (née Daniel HAMIDOU) : arabe par son père, chtimi par sa mère. Converti au judaisme. Marié à Judith Godrèche (juive) puis Yaël Harris (juive)

– BORLOO, Jean-Louis. Député et plusieurs fois Ministre sous Chirac puis Sarkozy, sioniste, affairiste et franc-maçon. Marié à Béatrice Schönberg (née SZABO), présentatrice à France 2.

– BOUBLIL, Alain : Directeur de cabinet de Pierre Beregovoy

– BOUJENAH, Michel : acteur juif sépharade.

– BOUSSEL-GRINBERG, Pierre : juif de Russie. Communiste puis trotskyste influent, modèle de Mélenchon et Besancenot, tout un programme…

– BOUVARD Philippe : présentateur tv, obsedé sexuel. N’a révélé sa judaité que récemment.

– BRANT, Mike: Son vrai nom Moshé Michaël Brand chanteur crooner israélien, né le 1er février 1947 à Famagouste (Chypre) et décédé le 25 avril 1975 à Paris.

– BRAUMAN, Rony. Un des fondateurs de Médecins sans Frontières. Ses prises de positions en faveur des Palestiniens lui ont valu des critiques virulentes de la part des autres juifs.

– BREDIN, Jean-Denis. Né HIRSCH-BREDIN, devenu Bredin par décret du 16 mars 1950, ancien associé de Robert Badinter et académicien antiraciste.

– BREITMAN, Zabou. Actrice et réalisatrice de cinéma. Fille de lfacteur-réalisateur Jean-Claude Deret.

– BRUEL, Patrick (né BENGUIGUI). Chanteur, acteur et joueur de poker professionnel issu d’une famille juive d’Algérie.

– BRUNI Carla (née BRUNI-TEDESCHI) : pute d’envergure mondiale d’origine juive italienne, mariée à Sarkozy.

– BUFFET, Marie-Georges. Ministre communiste de la jeunesse. Son nom de jeune fille est KOSELLEK. Son directeur de cabinet est Gilles SMADJA, militant communiste, ancien chef du service société du journal lfHumanité.

– CAMBADELIS, Jean-Christophe. Fils de diamantaire originaire de Grèce. Spécialiste de la lutte contre glfextrême-droiteh. Membre du PS.

– CAMUS, Jean-Yves. Journaliste goy converti au judaïsme et qui, dans lfespoir de se faire accepter, fait de la surenchère de sionisme en se montrant enragé contre glfextrême-droiteh.

– CARLOS (DOLTOVITCH, Jean-Christophe, dit). Chanteur, issu d’une famille juive venue de Russie. Sa mère était Françoise DOLTO, médecin psychanalyste réputée.

– CAROLIS, Patrick De : journaliste et chef du groupe France Television.

– CASSEL, Vincent : acteur, juif par sa mère, Sabine Litique.

– CASTALDI, Benjamin. (Loft Story) : semi-juif, présentateur télé, petit-fils de Simone Signoret (née Kaminker).

– CHABAT, Alain. Comédien, issu dfune famille juive dfAlgérie.

– CHAIN, Emmanuel : présentateur télé et producteur

– CHARVET, David (GUEZ, dit). Acteur et chanteur, issu dfune famille juive de Tunisie.

– CHATELAIN Jérémy : chanteur

– CHEMLA, Elisabeth. Journaliste au Nouvel Observateur et à Proche-Orient Info, originaire dfAlgérie. Elle sfest fait remarquer par son ultra-sionisme hystérique.

– CHEVENEMENT, Jean-Pierre. Ancien ministre socialiste, issu dfune famille (de lointaine origine juive suisse). Son épouse, la sculpteuse Nisa GRUNBERGest née en Egypte dans une famille juive et ses enfants sont juifs pratiquants.

– CHOURAQUI, Elie. Cinéaste, issu dfune famille juive dfAlgérie.

– CITROEN, André : fondateur de l’empire industriel Citroën (en 1919). Juif hollandais par son père, juif polonais par sa mère.

– CIXOUS, Hélène. Universitaire et militante féministe. Sa mère était juive dfAllemagne et son père juif algérien.

– CLERC, Julien (né Leclerc) : juif par son père, haut fonctionnaire à l’UNESCO. Chanteur

– COHEN, David. (dit Dany BRILLANT) : chanteur, sans talent particulier

– COHN-BENDIT, Daniel : leader de mai 68, devenu leader « ecologiste » et nesioniste. Apologiste de la pédophilie, antiraciste fanatique…

– COLLARO, Stéphane : journaliste et prodcteur animateur de télévision

– COPÉ, Jean-François. Homme politique, juif roumain par son père (Copelevici) et mère juive d’Algérie.

– CORDY, Annie (née COOREMAN) : chanteuse, juive de Bruwelles

– CUKIERMAN Roger : président du CRIF de 2001 à 2007.

– DAENINCKX, Didier. Romancier médiocre et mouchard professionnel pour le compte du Mossad. On lui a attribué comme nom de code glfahuri des poubellesh.

– DAHAN , Etienne. (dit DAHO) : chanteur

– DANIEL, Jean (BENSAÏD, dit). Essayiste et journaliste, responsable du Nouvel Observateur. Il est le 11e et dernier enfant dfune famille juive pieuse. Confident de François Mitterrand.

– DARMON, Gérard. Comédien, issu dfune famille juive dfAlgérie.

– DASSAULT, Serge. Fils de Marcel DASSAULT (né BLOCH). Industriel multicarte. 3e fortune de France. Marchant d’armes, patron de presse (Le Figaro), maire de Corbeil-Essone, sénateur. Ultracapitaliste et sioniste, il se déclare malgré tout admiratif du système social et de l’emploi chinois, se désolant de l’existence des grèves et des syndicats.

– DASSIN, Joe (né Joseph Ira DASSIM) : juif américain de New York, chanteur à succès en français

– DAVE : Son vrai nom Wouter Otto LEVENBACH, est un chanteur juif néerlandais populaire en France, francophone et quasiment inconnu aux Pays-Bas.

– DAYAN, Josée. Réalisatrice de cinéma, née en Algérie.

– DEBRE, Michel. L’ancien Premier ministre (décédé) du général de Gaulle a renoué avec ses racines juives au crépuscule de sa vie. Il était petit-fils du grand rabbin Simon Debré, originaire d’Alsace. Parmi ses enfants, on peut citer Jean-Louis DEBRE, Président de l’Assemblée nationale très proche de Chirac etBernard DEBRE, urologue, ancien député et ministre de la Coopération.

– DECHANNE, Christophe (né Dechavanne-Binot) : juif par sa mère

– DELANOE Bertrand : juif de Tunisie par son père. Elu socialiste, mai de Paris, militant homosexuel fanatique, prosioniste, pro-immigration. Sous son règne, Paris a réussi l’exploit d’être encore plus dégénérée.

– DELON, Anthony: acteur, son père est Alain Delon, sa mère est la juive Francine Canovas, fille de la famille Juive Marrane du même nom ayant vécu sous le protectorat français au Maroc, dans la ville d’Oujda.

– DERAI, Yves. Directeur des programmes de la radio BFM (dirigée par Alain Weil), la radio du big business qui n’hésite pas à inviter ses auditeurs à aller à la fête de Lutte ouvrière. Ancien directeur de Tribune juive (1993-1998).

– DERRIDA, Jacques. Ecrivain (décédé en 2004), issu d’une famille juive d’Algérie.

– DESIR, Harlem. Premier leader de SOS-Racisme, devenu ensuite député h européen h du groupe socialiste. Son père est dforigine martiniquaise et sa mère juive dfAlsace.

– DIEFENTHAL Frédéric : acteur et producteur

– DISTEL, Sacha : chanteur, juif de Russie

– DRAI, Pierre. Lfancien Président de la cour de cassation est également président de lfAssociation des Amis de lfuniversité de Jérusalem.

– DRAY, Julien. Politicien né dans une famille juive dfAlgérie. Il milite à la Ligue communiste révolutionnaire jusqufen 1982. Devenu agitateur professionnel pour le compte du parti socialiste, il est avec Harlem Désir à lforigine de la création de SOS-Racisme. Il avait défrayé la chronique en achetant en liquide une montre de 250.000 francs (plus de 38.000 euros). Antiraciste obsessionnel.

– DREYFUS, Tony. Député-maire PS du Xe arrondissement de Paris.

– DRUCKER, Michel. Animateur de télé, juif de Roumanie par son père Abraham Drucker. Son frère Jean Drucker (décédé en 2003) était PDG de télévision (Société Française de Production, Antenne 2 et ensuite M6). Ce dernier laisse deux filles, Marie Drucker, présentatrice à France 3 et Léa Drucker, comédienne.

– DRUON, Maurice. « résistant » des ondes de la BBC à Londres, il écrit le chant bolchévique « le chant des partisans ». Secrétaire perpétuel de lfAcadémie Française. Neveu de lfécrivain Joseph Kessel dont la famille juive est originaire de Lithuanie.

– DUTEIL, Yves : chanteur, petit neveu du capitaine Dreyfus.

– ELBAZ, Vincent : acteur

– ELBE, Pascal : acteur

– ELKRIEF, Ruth : journaliste

– ELMALEH Gad : humoriste et acteur juif du Maroc.

–EMMANUELLI Henri : financier, député et ministre socialiste

– ENDERLIN, Charles : journaliste à la double nationalité française-israelienne. Fut notamment correspondant de France 2 en Israel.

– ESSEL, André. Militant trotskyste. Fondateur de la FNAC avec le milliardaire franc-maçon Max Théret.

– ESTIER, Claude. Ex-président du groupe socialiste au Sénat. Né ClaudeHASDAY EZRATTY dans une famille juive dfAlgérie. Comme bon nombre de juifs en France, il a obtenu de changer son nom, en ESTIER en 1983. Ami personnel de Mitterrand, député et sénateur.

– FABIUS, Laurent. Ancien Premier ministre et Président de lfAssemblée nationale socialiste, compromis dans le scandale du sang contaminé par le virus du sida. Son père, André FABIUS, était un richissime marchand de tableau. Sa mère, née STRASBURGER, est issue dfune famille de bijoutiers juifs de Francfort. Il est le principal promoteur de la loi Fabius-Gayssot de 1990 qui a mis fin à la liberté dfexpression en France, et ensuite celle de 1996, qui institue la délation pour permettre aux associations gantiracistesh sous domination juive dfimposer la terreur de la pensée unique. Sans conteste l’un des juifs les plus néfastes de France.

– FARRUGIA, Dominique : acteur, humoriste . D’origine maltaise (donc sémite), mais converti au judaisme

– FERRAT Jean (TENENBAUM, dit). Chanteur et communiste militant, pro-invasion de la France.

– FERRO, Marc. Historien médiatique. Juif par sa mère, née Nelly FRIEDMANN.

– FERRY, Luc. Ancien ministre de lféducation nationale et essayiste médiatiquement réputé.

– FIELD, Michel. Animateur télé. Ancien leader communiste.

– FINEL, Lucien. Né FINKELSTEIN. Maire du IVe arrdt. de Paris

– FINKELKRAUT, Alain. Essayiste médiatique et sioniste intransigeant, catalogué « extrême-droite » pour ses prises de position antiislam et parfois antiimmigration, qui ne doivent pas faire illusion sur son principal objectif, qui est bel et bien la défense de la république sioniste jacobine.

– FITERMAN, Charles (CHILEK, dit). Ancien ministre communiste. Fils dfimmigrés juifs polonais naturalisés en 1934.

– FOGIEL, Marc-Olivier : présentateur detestable.

– FONTENAY Genevieve De (née MULMANN) : juive d’Alsace, prit le pseudonyme de De Fontenay durant la guerre, pour une supposée appartenance à la Résistance, qui n’a jamais été prouvée.

– FORRESTER, Viviane (née Drefus) : romancière

– FOUCAULT Jean-Pierre : juif de Pologne par sa mère. A avoué sa judaité récemment.

– FRIEDMANN, Jacques. Inspecteur général des finances. Il est depuis quarante ans le plus proche confident de Jacques Chirac. En 1986, il a réussi à convaincre le Premier ministre de renoncer à la réforme du code de la nationalité destinée à freiner lfimmigration. Cette eminence grise-parasite est décédé en 2009.

– Serge GAINSBOURG, juif dont la famille est venue de Russie (Ginsburg), chanteur alcoolique et dépravé, sans voix, plagiaire de classiques, obsédé sexuel (femme blanche de préférence) et pro-inceste. Sa fille, Charlotte GAINSBOURG, est l’épouse de lfacteur-réalisateur juif Yvan ATTAL.

– GALES Sydney : Directeur de recherches au cnrs, responsable du plus grand laboratoire francais de physique nucleaire et president du comite europeen de cette discipline

– GAUBERT, Patrick. (son nom de famille est à la base Goldenberg) : Député européen et président de la LICRA depuis 1999, association ultra-sioniste comptant parmi ses membres dfhonneur Jacques Chirac (et auparavant, François Mitterrand).

– GEISMAR Alain. Principal leader de mai 1968 avec Daniel COHN-BENDIT, autre juif. Devient par la suite Inspecteur général de lfEducation nationale. Il se définit (Passages, octobre 1990), comme gissu dfune famille de Juifs alsaciens, des deux côtés, paternel comme maternelh. Son père, inspecteur de la Banque de France, fut permanent du Consistoire israélite.

– GIROUD, Françoise. (Léa Françoise GOURDJI, devenue Giroud par décret du 12 juillet 1964). Son père Salih Gourdji était originaire de Turquie. Sa mère sfappelait Elda Farragi. Journaliste et ministre, née dans une famille juive de Turquie.

– GLUCKSMANN, André. Essayiste dfextrême-gauche devenu sioniste enragé.

– GLUCKSTEIN, Daniel. Secrétaire général du Parti des gTravailleursh (trotskyste).

– GODRECHE, Judith (Godrèche est la version francisée de « Goldreich »): actrice, de parents émigrés juifs de Russie

– GOLDANEL, Gilles-William. Avocat sulfureux, président de l’Association France-Israël dont la devise est : “A son attitude à l’égard d’Israël, on peut juger de la valeur spirituelle d’un peuple”. Cette association sioniste fut fondée en 1929 sous l’égide des plus hautes autorités de l’Etat français (Président de la République, Président du Conseil des ministres).

– GOLDMAN, Jean-Jacques. Chanteur-compositeur, né des parents juifs, d’Allemagne pour sa mère et de Pologne pour son père. Ses chansons sont souvent pro-immigrés et crypto-antiraciste. Son demi-frère, un terroriste d’extrême-gauche, fut tué en 1979.

– GOSCINNY, René : juif de Pologne, écrivain et scénariste de bande dessinée(Asterix, Lucky Luke Iznogoud…), dans lesquelles il se moque de tous les clichés raciaux, sauf juifs bien sûr.

– GROSSER, Alfred. Universitaire, né dans une famille juive de Francfort. Apologiste de lfAllemagne national-masoschiste pour le public français.

– GUEDJ, Nicole. Avocate et ministre UMP née en Algérie. Membre du CRIF, de la LICRA et autres organisations communautaires juives.

– GUETTA, David. Animateur de boîte de nuit fréquentée par le gTout Parish. Né dans une famille juive originaire du Maroc.

– GUNZBURG, Alain de. Principal actionnaire du Monde, gendre du milliardaire Edgar B RONFMAN, n°1 mondial de l’alcool et Pdt du Congrès juif mondial.

– HABIB, Elie (Lolo) – Proprietaire des Vins Habib Freres et un des leaders de la communaute Juive Tunisienne

– HADDAD, Georges : Ancien president de la Sorbonne. President des presidents des universites. President de l’enseignement superieur a l’UNESCO.

– HADJENBERG Henri : avocat, président du CRIF de 1995 à 2001.

– HAIAT, Robert: Chef de service cardiologie, hopital saint-germain-en-Laye, actuel présde la société française de cardiologie

– HALIMI, Gisèle. Leader féministe devenue ensuite ambassadeur de France à l’Unesco. Née le 27 juillet 1927 à Goulette en Tunisie. Son vrai nom est Zeiza, Giselle, Elise Taïeb. Elle reçut l’autorisation de changer son nom par le décret paru au Journal officiel du 7 mars 1996. Son fils, Serge HALIMI est essayiste, spécialisé dans la critique des médiats et de la mondialisation mais évitant soigneusement de s’attaquer à la mainmise juive. Il est aussi diurecteur du « Monde diplomatique » depuis 2008

– HANIN, Roger (LEVY, dit). Comédien, né en Algérie. Il a adopté comme pseudonyme le nom de jeune fille de sa mère. gMon vrai nom, cfest Lévy. Mon père sfappelle Joseph Lévy. Ma mère Victorine Hanin. A lforigine, cfétait Ben Hanine. Cfest une fille Azoulay. Je suis 100 % casher sur le plan génétique. Je suis fils de communiste et petit-fils de rabbin. Je me sens très juif.h (Actualité juive, 4 décembre 1987). Ayant épousé la productrice de cinéma Christine Gouze-Rénal, il a eu pour beau-frère François Mitterrand.

– HANOUNA Cyril : juif sépharade, présentateur

– HALPHEN, Eric. Magistrat ripoux et politicien, fils de André Halphen, fondateur de Tele-poche.

– HALTER, Marek. Romancier juif originaire de Pologne. Chantre larmoyant de la préservation multi-séculaire de lfidentité biologico-ethnique judéo-khazar.

– HAZAN, Adeline. Ancienne présidente du très gauchiste syndicat de la Magistrature. Née dfun père juif égyptien, elle fait partie du gpremier cercleh de Jospin, qui lfa chargée des problème de la gVilleh.

– HERZOG, Philippe. Il est le fils dfEugène Herzog, ingénieur chimiste juif yougoslave immigré en France en 1927. Il était le principal économiste du Parti communiste gfrançaish.

– HOLLANDE, François : leader du Parti Socialiste, député, sioniste, antiraciste…

– HOSSEIN, Robert (HOSSEINHOFF, dit). Acteur et cinéaste, juif d’Ukraine

– JACOB, Catherine : actrice

– JAOUI, Agnes. Actrice.

– JEAMBAR, Denis. Directeur de la rédaction de L’Express. Comme il l’a expliqué à Tribune juive (14 mars 1996), il descend d’une famille juive du Comtat Venaissin : “Je suis d’origine juive par ma mère, bien que baptisé. Je me sens très attaché à Israël.” Ancien directeur général d’Europe 1, il fait du combat contre l’extrême-droite une de ses priorités.

– JENNIFER (née Jennifer YAEL DADOUCHE-BARTOLI) : chanteuse

– JONASZ, Michel : chanteur

– JOSPIN, Lionel. Lfancien premier ministre socialiste (ancien militant et taupe trotskyste) est issu dfune famille protestante mais ses deux épouses, successivement Elisabeth Dannenmuller et Sylvianne Agacinski sont juives et donc aussi ses trois enfants.

– JOUFFA, Yves. Ancien responsable socialiste. Enfermé au camp de Drancy en 1941-42, il en devient lfun des auxiliaires du gardiennage. Pour échapper à la déportation, il adhère ensuite à lfUGIF (organisation juive pro-Vichy) où son père était trésorier. De 1984 à 1991, il préside la Ligue des Droits de lfHomme.

– JOXE, Pierre. Petit fils de l’écrivain Daniel Halévy et fils de l’ancien ministre gaulliste Louis Joxe qui s’était converti au protestantisme. Pierre Joxe, militant marxiste, était inscrit à la CGT en 1981. Longtemps ministre socialiste.

– JULY Serge : militant communiste puis socialiste, fondateur de « Libération », qu’il dirigea de 1973 à 2006. Carrière oblige, ce juif reste malgré tout un proche de Sarkozy et consorts.

– KABLA, Gabriel : juif tunisien, medecin et President de la Fédération des Associations Juives de Tunisie F.A.J.T et de l’Amicale des Juifs de Jerba A.J.J

– KAHN, Jean-François. Journaliste né dfun père juif. Bien que se déclarant catholique etc agnostique, il a toujours milité aux côtés des Juifs. Il a pour frère Axel KAHN, biologiste.

– KAKOU Elie : humoriste juif de Tunisie, décédé

– KALFON, Laurie, epouse Maillard – Le top des 20 femmes d’affaires d’après l’Expansion

– KAREL, William. Cinéaste documenteur franco-américain né en Tunisie. Il a vécu une dizaine dfannées en Israël.

– KARMITZ, Marin. Président du MK2 Group (premier distributeur indépendant français) et président de la Fédération national des distributeurs de films, il a été à la pointe du boycott français du film La Passion de Mel Gibson.

– KASSOVITZ, Mathieu. Acteur et cinéaste. Né dans une famille juive originaire de Hongrie. Il est marié avec lfactrice antillaise Julie Mauduech, héroïne de gMétisseh.

– KAZAN, Alexandra : présentatrice

– KEPEL, Gilles. Universitaire, spécialiste médiatiquement réputé de lfislam.

– KIBERLAIN Sandrine (née KIBERLAJN) : issue d’une famille juive de Pologne. actrice, épouse de Vincent Lindon

– KIEJMAN, Georges. Avocat, ministre de la justice sous Mitterrand dont il était très proche. Il figure parmi les h 100 Juifs qui comptent h (numéro spécial de Passages, février 1989. Il est membre du Conseil de surveillance du Monde et était un proche de Mitterrand.

– KLARSFELD, Serge. Avocat devenu célèbre comme gchasseur de Nazish (en fait, quelques vieillards impotents, abandonnés de tous!). Son fils, Arno KLARSFELD est aussi avocat, célèbre, lui, pour son arrogance et sa médiocrité.

– KNOEBEL, Marc. Ancien vice-président de la LICRA. Militant sioniste fanatique payé par le Centre Simon Wiesenthal (USA), il ambitionne de devenir grand inquisiteur sur internet, par lfintermédiaire notamment de son officine gJfaccuse !h. Il cherche à faire interdire tous les sites critiquant Israël et les Juifs.

– KONOPNICKI, Guy. Activiste communiste devenu ensuite sioniste enragé. Issu dfune famille dfimmigrés juifs originaires de Pologne. Membre fondateur de SOS Racisme, il en démissionne le 18 janvier 1991 pour protester contre les positions pacifistes du mouvement pendant la guerre du Golfe. gCette fois, je le dis sans honte, jfai applaudi lorsqufun déluge de feu est tombé sur lfIrakh. Le soutien au Tiers-monde passe après lfintérêt dfIsraël.

– KOUCHNER, Bernard. Un des fondateurs de Médecins sans Frontières, devenu ensuite ministre du gouvernement socialiste. En 1981, il a apporté son soutien au Renouveau juif pour faire battre Valéry Giscard dfEstaing. Nommé administrateur du Kossovo par Kofi Annan (Secrétaire général ghanéen de lfONU), il a des responsabilités directes dans lfexpulsion (parfois accompagnée de massacres) de plus de 150.000 serbes de leur pays dforigine. Étroitement lié au réseau de lfextrême gauche Marié à la journaliste juive Christine OCKRENT.

– KOXIE (née Laure COHEN) : chanteuse de varieté et r’n’b

– KRASUCKI, Henri (HENOCH, dit). Il a succédé à Georges Séguy comme secrétaire général de la CGT le 13 juin 1982. Sa mère, Léa Krasucki, née en 1903, a été une responsable du parti communiste polonais naissant dès 1920. Henri Krasucki a été envoyé a Auschwitz où il est indiqué comme ayant été gazé dans le Mémorial de la Déportation des Juifs de France de Serge KLARSFELD au titre du convoi n‹55 du 23 juin 1943c

– KRAWCZYK, Gérard. Acteur et réalisateur de cinéma.

– KAROUTCHI Roger : juif du Maroc, député, secrétaire national, cadre de l’UMP.

– KRIVINE, Alain. Leader de mai 1968, trotskyste, né dans une famille juive venue dfUkraine.

– LACAN, Philippe : psychanalyste de renom

– LAFORET, marie (née Maitene DOUMENACH) : chanteuse

– LALANNE, Francis : chanteur, juif libanais par sa mère

– LALONDE, Brice. h Ma mère est dfascendance écossaisec tandis que mon père venait dfune famille parisienne, dforigine alsacienne, aux racines juives h (Sur la vague verte). Son grand-père, Roger-Raphaël Lévy, et son père, Alain-Gauthier Lévy, ont changé leur nom en LALONDE après la Seconde Guerre mondiale (décret du 16 février 1950). Sa mère, née Forbes, a été naturalisée française. Le milliardaire Malcolm S. Forbes, ainsi que John Kerry, candidat à la présidence américaine contre G.W.Bush comptent parmi ses cousins. Elevé dans un milieu bourgeois (père gros industriel du textile), il a longtemps milité à lfextrême-gauche, notamment à lfUNEF, dont il était le président.

– LANCAR Benjamin : dirigeant de l’organisation des jeunes de l’UMP.

– LANG, Jack. Ministre socialiste né dans les Vosges dans une famille juive. Son épouse, née Buczynsky est issue dfune famille juive de Pologne. Il se considère comme h juif par sédimentation : mon père était un juif laïc, et ma femme, dforigine polonaise, vient dfun milieu beaucoup plus religieux. Nos enfants ont reçu une véritable éducation juive et ont été très actifs au sein de la communauté juive de Nancy h (Tribune juive, 21 janvier 1983). Lang est l’un des promoteurs de l’antiracisme et de la médiocrité culturelle en générale.

– LANZMANN, Claude. Directeur des Temps Modernes (avec Jean-Paul Sartre) et faiseur de films documenteurs (dont l’interminable et infecte « Shoah ») au profit du sionisme.

– LARUSSO (née Laetitia Serero) : chanteuse

– LAVILLIERS, Bernard (née OULION) : chanteur communiste

– LEHMANN, Clément : PDG de Arte

– LELOUCH, Claude. Cinéaste, né dfun père juif originaire dfAlgérie.

– LELLOUCHE, Pierre (ALLOUCHE, dit). Né le 3 mai 1951 à Tunis, h issu dfune famille juive traditionaliste h (Actualité juive, 1er mars 1989). Proche conseiller de Chirac, il est Président de lfAssemblée Parlementaire de lfOTAN depuis 2004.

– LEPAGE, Corinne. Avocate, devenue ministre de lfenvironnement du gouvernement Juppé. Elle est la fille de Jacqueline Schulman et de Philippe Lévy, autorisé à changer son nom en LEPAGE par décret du 18 février 1950.

– LEVI, Daniel : chanteur compositeur, auteur notamment de la BO du film Disney Aladdin et « l’envie d’aimer » (comedie musicale « les 10 commandements »

– LEVI-STRAUSS, Claude. Anthropologue et membre de lfAcadémie française. Longtemps porte-parole de lfantiracisme officiel avant dfêtre débordé par lfantiracisme extrémiste au point dfêtre accusé maintenant de tendancesc racistes.

– LEVY Daniel : Engagé a 100% dans le soutien à la cause israélienne, et également à celle de la paix au Proche-Orient. A ce titre, il a notamment été conseillé du ministre Yossi Beilin et un des principaux négociateurs israéliens lors de l’initiative de Genève (officialisée le 1er décembre 2003 après des mois de négociations).

– LEVITTE Jean-David. Conseiller diplomatique de Jacques Chirac de 1995 à 2000. Il est depuis lors le représentant de la France auprès de lfONU.

– LEVY, Bernard-Henri. Écrivain médiocre passant pour “philosophe” par la grâce des médiats. Né en Algérie d’un père juif, devenu millionnaire grâce notamment à l’exploitation du bois en Afrique et en Amazonie. C’est aussi un des proches de Nicolas SARKOZY, après avoir été proche de Mitterrand. Il se targue volontiers d’avoir beaucoup contribué à l’imposition de la terreur antiraciste en France. Sa fille, Justine LEVY est romancière. Sans conteste l’un des juifs les plus arrogants et néfastes de France.

– LEVY, Maitre Lionel : Ancien Président National de la Confédération des Avocats. Historien des livournais.

– LEVY Jean-Bernard : président du groupe Vivendi-SA. Fortune de France.

– LEVY, Laurent . Avocat du MRAP, marié à une musulmane. En septembre 2003, ses deux filles défraient la chronique en sfaffichant voilées à lfécole, avec son appui.

– LEVY, Maurice. Il est lfhéritier spirituel de Marcel Bleustein-Blanchet, fondateur de Publicis, première agence de publicité en France. Sa famille est originaire du Maroc.

– LEVY, Raymond. Ancien président de Renault, aujourdfhui président du conseil de surveillance de Lagardère. Il entretient des relations privilégiées avec Dominique STRAUSS-KAHN.

– LINDON, Vincent. Acteur et réalisateur de cinéma. Appartient à une famille juive originaire de Pologne (LINDENBAUM) et des Pays-Bas (Citroën). Son oncle, Jerôme Lindon était le directeur des Editions de Minuit.

-LIPIETZ, Alain (LIPIEC, dit). Député européen des Verts. Issu d’une famille juive originaire de Pologne.

-LUMBROSO Daniela : présentatrice tv

– LUSTIGER, Mgr. (Aaron et ensuite Jean-Marie) Ce cardinal et archevêque de Paris sfest lui-même défini comme étant gà la fois juif et Chrétienh. Et se croyant drôle : gVous savez, il y a en France deux grands rabbins, un séfarade, Joseph SITRUK, et un ashkénaze, moi !h. Et pour finir : gOn ne peut pas, [on] ne doit pas convertir les juifsh, gJe suis juif et je le resteraih, gJe me sais juifh. (Documentation Catholique, 1 mars 1981, n‹ 1803, p. 139-140). Membre également de lfAcadémie française.

– MACIAS, Enrico (Gaston GHRENASSIA, dit). Chanteur juif originaire dfAlgérie.

– MAMOU, Dr. Jacky – Pediatre – Paris, president Medecins du Monde

– MANUKIAN, Hervé: auteur-compositeur indigeste

– MARCEAU, Marcel (MANGEL, dit). Mime comédien.

– MARCUS, Gérard. Richissime propriétaire dfune des plus importantes galeries de tableaux à Paris. Membre du bureau politique du RPR depuis 1985. Président du groupe dfamitié parlementaire France-Israël.

– MAROUANI, David : juif de Tunisie, chanteur du duo David et Jonathan

– MAROUANI, Felix & Daniel, fondateurs de la “showbusiness Dynasty”, tous deux décédés.

– MASLIAH, Leon : Directeur du Consistoire Israelite de France

– MAY, Mathilda (HAIM, dite). Comédienne née d’un père juif de Turquie.

– MEDINA, Jean Luc: juif de Tunisie, avocat, Pr駸ident du CRIF Grenoble Is鑽e,Vice Pr駸ident de la F馘駻ation Nationale des Unions de Jeunes Avocats

– MEGRET Catherine (née RASCOVSKY): femme de Bruno Megret, née Rascovsky, de parents juifs de Russie.

– MELENCHON, Jean-Luc. Ancien ministre et sénateur socialiste, ripoublicain franc-maçon ultra jacobin, fanatique de la lutte contre le FN… Il a constitué un cabinet très axé à gauche . Attachée de presse : Valérie ATLAN, ancienne présidente de lfUnion des Etudiants juifs de France à Montpellier, ancienne responsable de la communication à SOS Racisme. Conseiller aux conditions et aux cadres de vie des élèves : Eric BENZEKRI, ancien cadre trotskyste. Conseiller technique pour les relations sociales : Daniel ASSOULINE, qui dirigea avec son frère David la Ligue ouvrière révolutionnaire, une chapelle troskyste.

– MENDES FRANCE, Pierre: issu d’une vieille famille juive du Portugal ayant émigré en France. Homme politique de la IIIème et IVème république, présidentdu conseil dans les années 1950. Politique parmi les plus nuisibles qu’ait connue la France Seul à s’opposer jusqu’au bout la participation de la France aux JO de 1936, bradeur de l’Empire colonial,etc- MONTAGNE Gilbert; chanteur de variété juif par sa mèree

– MEZRAI, Raphaël : humoriste juif sépharade

– MEMMI, Albert. Ecrivain juif originaire de Tunisie. Imposé par les médiats comme spécialiste du racisme et porte-parole dec lfanti-colonialisme.

– MILLER, Claude. Réalisateur de cinéma.

– MILLER, Gérard. Psychanalyste communiste et homme de télévision, issu dfune famille juive originaire de Pologne. Il est devenu médiatiquement célèbre pour son arrogance typiquement juive.

– MINC, Alain (MINKOVSKI, dit). Technocrate mondialiste proche du parti socialiste. Il est le fils dfun dentiste polonais ashkénaze, naturalisé français en 1947. Il occupe le poste stratégique de président de la Société des lecteurs du journal Le Monde.

– MOATI, Serge. Cinéaste documenteur et animateur télé né dans une famille juive originaire de Tunisie. Dans gLa haine antisémiteh (1991), il étale sans retenue sa haine envers tous ceux qufil accuse dfantisémitisme. Il anime également des « débats », où il cache à peine sa haine contre ceux qu’il n’aime pas (« l’extrême-droite » en tête…)

– MOCKY, Jean-Pierre (MOKIEJWSKI, dit). Cinéaste, né dans une famille juive originaire de Russie.

– MOÏSE, Alex. Secrétaire Général de la Fédération Sioniste et membre du Collectif citoyen antiraciste. Condamné pour gincitation à la haineh après sfêtre envoyé lui-même des menaces antisémites afin ensuite de pouvoir porter plainte contre lfantisémitisme. Un petit gdérapageh révélateur, constituant le sommet de lficebergc

– MORIN, Edgar. Sociologue. Issu dfune famille juive de Grèce. Il a été longtemps militant antiraciste. A partir de 2003 cependant, il a été violemment attaqué par les autres juifs qui lui reprochent de critiquer Israël et lfont ensuite fait condamner pourc racisme !

– MOSCOVICI, Pierre. Juif de Roumanie par son père, juif d’Allemagne par sa mère, ncien militant trotskyste, devenu ensuite ministre socialiste des affaires européennes. Vice-président du Parlement européen.

– MOUSTAKI, Georges. Chanteur juif d’Egypte.

– NAKAD, Naïda. Journaliste.

– NATTAF, Mallaury (née Mallory Nataf) : chanteuse et actrice juive sépharade

– NEÏERTZ, Patrick. Directeur général de Christian Dior. Epoux de lfex-ministre socialiste.

– NEÏERTZ, Véronique. Ex-ministre socialiste. Mariée à Patrick NEÏERTZ, Directeur général de Christian Dior.

– NOIR, Michel. Juif par sa mère, Rose Dreyer. Ancien ministre de Chirac et maire de Lyon. Sa carrière politique fut ensuite compromise par une affaire de corruption. . Il est lfun des rares hommes politiques français a avoir été coopté au sein du Bilderberg Group, une des plus puissantes associations mondialistes internationales.

– OCKRENT, Christine. Journaliste.

– OLIVENNES Denis. Président de Canal Plus France (juin 2000) après en avoir été le directeur général. Il sfappelait OLIVENSZTEIN avant 1960 (encore un changement de nom intempestif…)

– OUAKNINE, Martine : conseillère régionale à Nice sur la liste de Christian Estrosi. La soixantaine, cette ancienne présidente régionale du CRIF (6 ans) vient de recevoir la Médaille dfHonneur du Diocèse de Nice pour sa « constante présence républicaine dans le domaine religieux des amitiés judéo-chrétiennes»

– OURY, Gerard (TANNENBAUM, Max-Gérard, dit). Cinéaste, marié à lfactrice Jacqueline ROMAN, née YACOWLEW. Père de Danièle THOMPSON et grand-père de Christopher THOMPSON.

– PARIENTE, Patrick. Industriel du textile (fondateur de Naf Naf), issu dfune famille juive de Tunisie.

– PIETRI, Julie : chanteuse, juive d’Algérie par sa mère

– POLAC, Michel. Journaliste et cinéaste de télévision, né à Paris (XVIe) au sein dfune famille très fortunée de Juifs polonais. Il sfest toujours affiché comme un militant dfextrême gauche.

– POLANSKI, Roman. Cinéaste, de père juif polonais. Pédophile et violeur notoire, quasi assuré de l’impunité en France, soutenu par toute l’intelligentsia judeo-socialo-libérale, Cohn-Bendit et Mitterrand en tête.

– POLNAREFF, Michel : chanteur, juif d’Ukraine par son père

– PONCELET, Christian. Le président RPR du Sénat sfest confié à Tribune juive (17 février 1999) pour sfinquiéter de gla montée de lfantisémitisme en France et en Europeh. Il a précisé : gJe nfoublie pas qufil y a des gKahnh dans ma familleh.

– POPECK (née Judka HERPSTU) : humoriste issu de familles juives de Pologne et Roumanie.

– PULLICINO, Gérard. Producteur et Réalisateur (films, télévision, clips) né dans une famille juive de Tunisie.

– PESCHANSKI, Marc. Membre du bureau politique de Lutte ouvrière (trotskyste). Il est originaire de Moldavie.

– POHER, Alain. Ancien président du Sénat. Médaille dfor du Bfnai Bfrith (franc-maçonnerie hébraïque) en 1979.

– PUJADAS David : présentateur et journaliste, juif par sa mère

– RAFFARIN, Jean-Pierre. Son directeur de cabinet est Pierre STEINMETZ.(mai 2002). Dans sa première déclaration de Premier ministre (2002), il déclarait ceci : h La France est un pays métisse et elle le restera g. Raffarin, par un juif certes, mais une ordure de shabbat goy de la pire espèce, oui !

– RAEL (VORILLON Claude, dit). Gourou des raëliens, une des sectes les plus importantes du monde. Juif par son père.

– REGINE (née Régine, Zylberberg). Chanteuse et tenancière de cabaret. Mariée au juif Choukroun.

– RENO, Jean : Son vrai nom Don Juan Moreno y Herrera Jiménez ou Don Juan Moreno y Jederique Jiménez, Jean Reno (né le 30 juillet 1948 à Casablanca) est un acteur Juif français né de parents juifs espagnols.

– REZA, Yasmina. Ecrivaine, né dfun père juif de Russie et dfune mère hongroise.

– RINGER, Catherine : chanteuse juive des Rita Mitsouko, et pornocrate

– ROBIN, Jean : les militants juifs tentent depuis 2001 de pénétrer la mouvance nationaliste en Europe afin dfencourager une orientation exclusivement anti-islamique, conformément à la doctrine mise au point par les néo-conservateurs juifs américains. Cfest ainsi que les anciens défenseurs des gsans papiersh comme Enrico Macias ou Bernard-Henri Lévy se retrouvent désormais aux avant postes de la lutte contre le gfascislamismeh.Récemment le Juif Jean Robin a baissé le masque en profitant de la générosité de quelques patriotes égarés pour utiliser les tribunes qui lui sont offertes afin de diffuser lfagenda politique juif dans nos milieux. On a pu relever récemment un article extrêmement virulent contre lfIslam dont la finalité sfexplique par les desseins et calculs précités.

– ROSELMACK Harry : présentateur TV, noir de peau, juif de coeur. Même quand il s’agit de caser un noir à la télévision pour les quotas ethniques, les juifs se débrouillent pour placer l’un d’entre eux.

– ROSENFELD, Alexandra : Miss France 2006

– ROTMAN, Patrick. Romancier et cinéaste documenteur, professionnel de lfincitation permanente à la haine a lfégard des Allemands.

– ROUSSO, Henri. Universitaire, grand inquisiteur anti-révisionniste à Lyon.

– SAADA, Julien : Ancien élève de la Grande École des Ponts et Chaussées et actuel PDG de la jeune et non moins célèbre société Parfum D’image

– RYKIEL, Sonia : couturière et militante féministe

– SALOMONE Bruno : humoriste, acteur

– SANSON, Véronique : chanteuse, juive par son père (René Sanson, parmi les premiers gaullistes)

– SARKOZY, Nicolas. Juif de Salonique (juifs expulsés d’Espagne en 1492) par sa mère (Andrée Mallah) et hongrois par son père, bien qu’il se pourrait que ce dernier ait de lointaines origines roms, car Sarkozy est semble t-il un patronyme très usité chez les roms d’Autriche-Hongrie…). Baptisé catholique, Nicolas Sarkozy fut élevé par la famille de sa mère, juive. Les Juifs le considèrent toujours comme l’un des leurs et il se garde bien de les démentir. Son frère,Guillaume SARKOZYa été vice-président du MEDEF, syndicat des patrons français.

– SARRAUTE, Claude. Journaliste et vieille fille sénile, fille de la romancière Nathalie SARRAUTE (née TCHERNIAK), issue d’une famille juive de Russie. ” Les années passant, ma judaïté compte de plus en plus pour moi, et pourtant, je n’ai aucune croyance, aucune culture religieuse. Ce qui ne m’empêche pas de porter à mon cou une étoile de David. ” (Tribune juive, 13.01.2000).

– SCHAPIRA, Pierre. Conseiller PS de Paris et vice-président du Conseil économique et social (janvier 2001).

– SEBAOUN-DARTY, Jessica : héritière juive de la famille Darty, femme de Jean Sarkozy (fils des juifs Nicolas Sarkozy et Cecilia Ciganer). Ils ont un garçon, Solal, circoncis rabbiniquement il y a quelques mois. Jessica n’est autre que la nièce de la brillante romancière Amanda Sthers, précédente épouse juive de Patrick Bruel.

– SEBAG, Ari: directeur général du groupe « Partouche », membre dirigeant de la LICRA

– SEGUIN Philippe : Ancien Ministre & Président de la Cour des Comptes, figure de lfUMP, Philippe Séguin, catholique par ses parents légaux, a souffert dfun état dépressif latent qui lfaura empêché dfaccéder aux plus hauts niveaux de lfEtat, que ses qualités morales et intellectuelles lui promettaient. Cet état dépressif était lié à sa ressemblance extrême, proche du double parfait, découverte lorsqufil avait la trentaine et rendue publique, avec unc ami c de son père, responsable communautaire juif important de Tunis.

– SEKSIG, Alain : inspecteur général de l’Education nationale et cadre (branche « éducation ») de la LICRA

– SHIREL (née Jennifer Jeane DJAOUI) : chanteuse juive sépharade

– SCHNEIDERMANN, Daniel. Ancien journaliste au Monde et présentateur sur France-5 de l’émission “Arrêts sur images”. Bien que prétendant avant tout décrypter les images, à plusieurs reprises, il a été surpris en flagrant délit de désinformation, en particulier lorsqu’il s’agit de défendre Israël ou son instrument américain.

– SCHRAMEK, Olivier. Directeur de cabinet de Lionel Jospin (1999). “Athée quoique d’origine juive” (VSD, 28 avril 1989). Il est le petit neveu d’Abraham SCHRAMEK qui fut ministre de l’Intérieur du Cartel des Gauches.

– SCHWARTZENBERG, Roger-Gérard. Ministre de la recherche du gouvernement Jospin. Cousin de Léon Schwartzenberg, autre ministre, décédé en 2003.

– SEGUELA, Jacques. Publicitaire.

– SEMOUN Elie : humoriste et acteur juif sépharade

– SERVAN-SCHREIBER, Jean-Jacques. Journaliste et homme politique, appartenant à une puissante famille juive d’Alsace. Fondateur de l’Express avec Françoise Giroud. Parmi les membres influents de sa famille, on peut citer Jean-Louis SERVAN-SCHREIBER, fondateur de L’Expansion et directeur de Psychologies magazines, Brigitte Gros, journaliste et politicienne (décédée en 1985) et Christine COLLANGE, journaliste.

– SIEGEL, Maurice : journaliste et cadre d’Europe 1, créateur du magazine VSD.

– SILLAM, Bernard – Actuel pdg de la clinique de chirurgie esthetique du rond-point des champs elysees

– SINCLAIR, Anne (née SCHWARTZ, épouse LEVAÏ, puis STRAUSS-KAHN). Journaliste, née à New-York en 1948. Elle est la fille de Robert SCHWARTZ, puissant homme d’affaires, autorisé par décret du 3 août 1949 à prendre le patronyme de Sinclair. D’après ses dires, elle n’aurait jamais pu épouser un non-juif.

– SISLEY Tomer : humoriste, acteur, de parents juifs russes et yemenites

– SITRUK, Joseph. Grand rabbin de France, né en Algérie. Le 13 octobre 2000, il a été surpris en flagrant délit de mensonge public en annonçant à la radio l’assassinat à Paris de 6 jeunes juifs, pour essayer de détourner l’attention sur l’assassinant par la soldatesque israélienne d’un enfant palestinien. Ceci confirme bien l’adage : menteur comme un rabbin !

– SORMAN, Guy. Journaliste et essayiste, chantre du néo-libéralisme. Ses prises de positions critiques vis-à-vis d’une certaine juiverie lui ont valu bien des “incompréhensions”.

– SOUCHON, Alain (née Kienast) : chanteur

– STHERS, Samantha, écrivaine juive, ex-femme de Patrick Benguigui (dit Bruel).

– STOLERU, Lionel. Juif de Roumanie, ancien ministre socialiste. Membre du Bilderberg Group, proche du milliardaire escroc Robert MAXWELL qui était également juif. Il est le fils de Fernande BLUM et d’Elie STOLERU, né à Vaslui, en Roumanie.

– STORA, Benjamin. Ecrivain, issu d’une famille juive d’Algérie.

– STRAUSS-KAHN, Dominique. Ancien ministre socialiste de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. Son père est juif ashkénaze, et sa mère, Jacqueline FELLUS, juive de Tunisie. Voici comment il a composé son cabinet, en 1997 : Responsable des entreprises publiques : Stéphane-Paul FRYDMANN. Responsable des affaires politiques: Gilles FINCKELSTEIN (aussi responsable de la cellule arguments de Lionel Jospin). Attachée parlementaire :Michèle SABBAN (chargée des déplacements de Lionel Jospin). Riche, sans doute l’un des juifs les plus influents (et donc néfaste) de France et d’Europe.

– SULITZER, Paul-Loup. Signataire de romans à succès écrits par des nègres. Fils de Jules SULITZER, immigré juif de Roumanie. Il s’est retrouvé mêlé à plusieurs affaires louches, sanctionnées pénalement.

– SUSSFELD, Alain. Directeur général d’UGC. Proche ami de Michel DRUCKER.

– TAGUIEFF, Pierre-André. Essayiste pompeux aux travaux passablement confus par souci de les faire passer pour “savants”. Né d’une mère d’origine polonaise et d’un père juif de Russie. Cela lui permet de se prétendre “non-juif”, comme J.F.KAHN. Mais de par tous ses engagements, il est entièrement au service du sionisme le plus radical, sous prétexte d’”antiracisme”, cette “forme de régression mentale” qu’il avait lui-même dénoncé. Beaucoup de ses ouvrages, commandités par les responsables juifs, sont en fait des produits collectifs. Souvent illisibles, ils ne sont pas destinés à convaincre mais à intimider, afin de faire taire.

– TAIEB, Alain – Réalisateur télé, Paris

– TAIEB, Gil – President de l’association de soutien a Israel et de l’association pour le bien-etre des soldats Israeliens, Paris

– TAIEB, Willy, dit Lewis – ancien chef des musiciens de Claude François, Batteur et co-fondateur des Chats Sauvages

– TALAR, Charles. Producteur (musique, comédie, etc.), né dans une famille juive de Tunisie.

– TCHERNIA, Pierre : née Tcherniakowski. Acteur, vedette de la tv au coté de son compatriote Arthur.

– TEISSIER, Élizabeth (HANSELMANN, Germaine, dite). Actrice de film érotique et astrologue mondaine (consultée notamment par Mitterrand), née dans une famille juive d’Algérie.

– TIBI, Gladys – Presidente du fonds LIBI France, consacre a Tsahal

– TIMSIT, Patrick. Cinéaste, comédien et amuseur public, issu d’une famille juive d’Algérie.

– TODD, Emmanuel. Essayiste, fils du journaliste Olivier TODD, petit-fils de Paul NIZAN.

– TOVATI Elisa : actrice

– TRIGANO, Gilbert. Fondateur du Club Méditerranée. Issu d’une famille juive d’Algérie.

– TRUFFAUT, François. Cinéaste. Né d’un père juif qu’il n’aurait jamais connu.

– TRISTAN, Anne. Directeur de publication de « Ras l’front », l’un des principaux journaux qui font leur beurre en traînant dans la boue les militants nationalistes. Son vrai nom est Anne ZELANSKY.

– TUBIANA, Michel. Président de la Ligue des Droits de l’Homme (2000-2005).

– UZAN, Michèle née Cohen – Actuellement la seule femme en France Professeur à la Faculté de Medecine et Chef de Service en Chirugie Gynecologique et Obstetrique, Chevalier de La Legion d’Honneur

– VALENSI, Dr Georges, membre fondateur du PC Tunisien, accoucheur de l’autre moitié des Tunes

– VEIL, Simone. Ancienne ministre UDF et Présidente de l’Assemblée européenne. Longtemps tenue pour morte à Auschwitz par la propagande juive. Surnom : l’Avorteuse, ce dont elle semble très fière. Sans conteste la juive la plus néfaste et influente de ces 40 dernières années.

– VICTOR, Pierre (Benny LEVY, dit). Agitateur maoïste des années 60-70, devenu secrétaire de Jean-Paul Sartre qu’il convertit plus ou moins au judaïsme. Décédé en 2003 en Israël où il s’était replié avec la caisse des organisations “prolétariennes” qu’il contrôlait.

– VIDAL-NAQUET, Pierre. Médiocre historien helléniste, devenu champion de l’inquisition juive contre le révisionnisme historique. Il a déclaré haïr Robert Faurisson et aurait aimé l’assassiner mais il lui manque le courage de passer aux actes.

– WERTHEIMER, Gerard et Alain. Principaux actionnaires de Chanel. 4e fortune de France.

– WIEVIORKA, Michel. Sociologue, gourou de l’antiracisme médiatique avec sa femme, l’historienne de salon Annette WIEVIORKA. Juifs originaires de Pologne.

– WINTER Ophélie : juive de Hollande par son père, chanteuse

– WIZMAN Ariel : juif du Maroc, présentateur tv, animateur tv, acteur médiocre

– WOLINSKY, Georges. Dessinateur humoriste. Sa mère, née BEMBARON était juive tunisienne et son père juif polonais.

– YADE Rama (née Mame Ravatoulaye) : sénégalaise, mais marié au juif Joseph Zimet.

– ZAKINE, Ivan – Membre du Conseil Supérieur de la Magistrature, Prérhonorairedela Cour de Cassation

– ZANA, Sion – President de la Communaute Juive de Tunisie

– ZARAI, Rika. Chanteuse et gourou médiatisé de “médecine douce”.

– ZARDI, Dominique. Ecrivain et acteur, ayant joué dans plus de 300 films.

– ZARKA Pierre. Numéro 2 du Parti communiste “français”. Il est issu d’une famille d’origine juive de Tunisie.

– ZEITOUN, Ariel. Producteur de films, né dans une famille juive de Tunisie.

– ZEITOUN, Tita – Présidente d’Action de Femme (association pour l’insertion des femmes au sein des conseils d’administration) et PDG du plus gros cabinet d’expertise comptable dirigé par une femme en France

– ZEMMOUR, Eric : chroniqueur et écrivain, juif sépharade. Réactionnaire et politiquement incorrect.

 

Et les Gaulois, ils sont passés où dans le “paysage médiatique” ?? 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.