Les “Illuminati”, quelle ridicule superstition !

 

Les “Zilluminatis”: Amusement pour gros débiles paranoïaques ? … Bien sûr c’est le meilleur cliché renvoyé par le Système pour ne pas être tenté d’aller y regarder de trop près … Et pourtant, juste quelques pistes:

 

La conspiration des “Illuminés” (“Illuminati“) date de l’expulsion des Marranes d’Espagne:

Le livre à paraître de David Livingstone retrace les origines modernes de la conspiration des “Illuminati” à partir de l’expulsion des Marranes d’Espagne.Les Marranes étaient des Juifs qui prétendaient être convertis au Christianisme:

“Marranos Everywhere! Christian Kabbalists & the Conquest of the New World”

(Des Marranes Partout! Les kabbalistes chrétiens et la conquête du nouveau monde)

Par David Livingstone

Voici le synopsis du document (original en anglais):

“L’expulsion des Juifs Marranes d’Espagne en 1492 a créé une ferveur messianique qui a inspiré la Kabbale d’Isaac Luria. Colomb, Cortès, Pizarro étaient tous des Marranes, cherchant à conquérir un nouveau territoire comme refuge contre l’expulsion.

Les Marranes se sont introduits chez les Franciscains, les Dominicains et les Carmélites, et Sainte Thérèse d’Avila était aussi une Marrane.

Les Marranes ont également créé les Jésuites. Les Marranes sont allés en Italie et ont favorisé la Renaissance, qui n’était autre que la Kabbale chrétienne. Reuchlin qui était le grand-oncle du partenaire de Luther, en était l’un de ses principaux représentants. Luther était également intéressé par la Kabbale et a été salué comme un possible Messie par les Juifs.

En Angleterre, la Kabbale chrétienne a été exprimée par Spenser, Marlowe et John Dee qui ont inspiré les Rosicruciens, basés sur la Kabbale d’Isaac Luria.
Les Rosicruciens fuyant en Angleterre étaient responsables de l’attente des espoirs millénaristes concernant l’arrivée d’un messie en 1666.

L’épicentre était alors Menasseh Ben Israël, grand rabbin d’Amsterdam, qui avait financé Cromwell pour mener à bien sa sanguinaire révolution et son génocide des Irlandais catholiques. Le résultat en fut la réadmission des juifs en Angleterre.

Le cercle de Menasseh, connu sous le nom de Hartlib Circle ou l’Invisible Collège, a évolué pour devenir la Royal Society et tous étaient liés à Sabbetai Zevi et à sa mission. (Voir aussi “Atlas du mondialisme” de Pierre Hillard).

Il comprenait également John Milton, William Penn, fondateur de la Pennsylvanie et John Winthrop, le fondateur de la Colonie Massachusetts Bay. Les soi-disant “pèlerins” (“Pilgrims” en américain) étaient des Rose-Croix, échappant à la “persécution” pour fonder une colonie judéo-chrétienne dans le Nouveau Monde, inspirée du modèle Rosicrucien de Francis Bacon, la Nouvelle Atlantis.”

 

La conversion secrète des Juifs à une autre religion pendant l’Inquisition espagnole est l’exemple le plus connu, mais, comme l’a expliqué Rabbi Joachim Prinz dans “The Secret Jewish”: “l’existence juive déguisée est antérieure à l’Inquisition de plus de mille ans”.

 

 

L’Inquisition espagnole et l’expulsion d’Espagne en 1492 ont été parmi les événements les plus cruciaux des temps modernes.

Les convertis juifs ont pénétré dans le christianisme, où ils ont pu, et continuent à se venger.

Les kabbalistes juifs sont devenus des kabbalistes chrétiens. Quand ils sont entrés en Italie, ils ont favorisé la Renaissance et à Amsterdam, la Renaissance du Nord. Luther a établi le protestantisme, créant un schisme qui a soustrait, de manière permanente, de grandes parties de l’Europe chrétienne au contrôle catholique. Les Rose-Croix ont cultivé la carrière du faux prophète et apostat juif: Sabbatai Zevi.

Partis des Pays-Bas, ces rosicruciens secrets, connus dans l’histoire américaine sous le nom de “pèlerins”, ont mis le cap sur le Nouveau Monde via l’Angleterre, où ils espéraient fonder une nouvelle expérience maçonnique connue sous le nom de la Nouvelle Atlantis.

En 1290, le roi Édouard émit un décret demandant l’expulsion de tous les Juifs d’Angleterre. Toutes les têtes couronnées d’Europe ont ensuite suivi son exemple: La France expulsa les Juifs en 1306.
En 1348, la Saxe fit de même.
En 1360 la Hongrie, en 1370 la Belgique, en 1380 la Slovaquie, en 1420 l’Autriche, en 1444 les Pays-Bas.

Comme dans d’autres régions d’Europe, les persécutions violentes se sont multipliées en Espagne et au Portugal où, en 1391, des centaines de milliers de Juifs ont été forcés de se convertir au catholicisme. Publiquement, les Juifs convertis étaient connus sous le nom de Marranes et, en tant que Convertis, ils étaient également Chrétiens, mais secrètement ils continuaient à pratiquer le Judaïsme.

Comme l’a montré Louis I. Newman dans “Jewish Influences on Christian Reform Groups” (Influences juives sur les groupes de la Réforme chrétienne), une tendance similaire peut être attribuée à l’avènement du Catharisme et, finalement, au protestantisme et à d’autres hérésies chrétiennes.

Les Cathares, également connus sous le nom des Albigeois, étaient une secte gnostique du XIIIe siècle qui adorait Lucifer. Leur influence s’étendait aux légendes du Saint Graal, par le biais des Templiers, et par là même aux Rose-Croix et à la franc-maçonnerie.
Dans sa dénonciation de l’hérésie dans son ouvrage “Contre les Albigeois” (Adversus Albigenses), Lucas de Tuy, un moine espagnol, note à l’époque:

“Les chefs séculiers et les juges des villes entendent les doctrines de l’hérésie des juifs qu’ils comptent parmi leurs familiers et amis … Ils enseignent aux autres juifs à proposer leurs blasphèmes contre les chrétiens, afin qu’ils puissent ainsi pervertir la foi catholique. Toutes les synagogues des Juifs roués ont des mécènes, et elles endorment les dirigeants avec d’innombrables cadeaux et séduisent par l’or les juges à leur propre culture …”

Les Marranes ont rejoint des ordres comme les Franciscains, les Dominicains et les Carmes déchaux, et leur eschatologie prophétique, souvent qualifiée d’hérésie. Les Carmes Déchaux ont été établis en 1593 par deux Saints espagnols, Sainte Thérèse d’Avila et Saint Jean de la Croix.

Jean de la Croix est né Juan de Yepes y Alvarez, dans une famille Marrane. La théologie mystique de Jean de la Croix est influencée par la tradition néoplatonicienne du pseudo-Dionysos, théologien et philosophe chrétien de la fin du cinquième au début du sixième siècle.

L’auteur s’identifie en pseudonyme comme étant la figure de Dionysius l’Aréopagite, le converti athénien de l’apôtre Paul. Les enseignements mystiques dionysiaques ont été universellement acceptés dans tout l’Orient, tant chez les Chalcédoniens que chez les non-Chalcédoniens, et ont également eu un fort impact dans le mysticisme occidental médiéval, notamment chez Maître Eckhart.

Les Mandéens d’Irak sont appelés «Chrétiens de Saint Jean» en raison de leurs enseignements établis par la mission des Carmes Déchaux à Bassorah au XVIe siècle. Souvent identifiés avec les Sabians, dépositaires des enseignements occultes qui auraient été transmis aux Templiers.

Pour cette raison, les Mandéens étaient les “mystiques orientaux” de la légende rosicrucienne, qui devint plus tard la base de la secte Sabbatéenne (Sabataï Zevi) des Frères asiatiques.

Le grand-père paternel de Thérèse d’Avila, Juan Sánchez de Toledo, était un Marrane. Au cours d’une maladie grave Thérèse a connu des périodes d’extase religieuse. Vers 1556, lorsque divers amis suggèrent que celles-ci sont diaboliques, son confesseur, le jésuite Saint François Borgia, la rassure au sujet de leur inspiration réellement divine…

La maison de Borgia, une famille noble Italo-Espagnole, qui a pris de l’importance lors de la Renaissance italienne, a été largement connue comme étant d’origine Marrane. Les Borgia occupèrent une place importante dans les affaires ecclésiastiques et politiques aux XVe et XVIe siècles, produisant deux papes: le pape Callixtus III en 1455-1458 et le pape Alexandre VI en 1492-1503.

C’est surtout pendant le règne d’Alexandre VI, qu’ils ont été soupçonnés de nombreux crimes, y compris l’adultère, l’inceste, la simonie, le vol, la corruption et le meurtre, notamment par empoisonnement à l’arsenic.

Les Marranes ont également participé à la création de l’ordre des Jésuites.

Ignace de Loyola, qui fonda les Jésuites en 1534, était membre d’une secte hérétique connue sous le nom “d’Alumbrados”, qui signifie “Illuminés”, composée principalement de juifs Conversos. ( A noter au passage qu’au XVIIIème siècle Adam Weisshaupt, lié également aux Jésuites, et se revendiquant des Illuminés de Bavière, va  jeter les bases du plan de destruction des monarchies en Europe…)

Bien qu’il n’y ait aucune preuve directe que Loyola lui-même était un Marrane, selon les Convertis juifs en Espagne et en Amérique, Loyola est un nom typique de Convertis.

 

 

De plus comme l’a révélé Robert Maryks, dans son ouvrage “L’Ordre des Jésuites est une synagogue de Juifs”, le successeur de Loyola, Diego Laynez, était un Marrane, de même que beaucoup de dirigeants Jésuites qui l’ont suivi. En fait, le nombre de Marranes a augmenté dans les ordres chrétiens au point où la papauté dût bientôt imposer des lois de «pureté de sang», imposant des restrictions à l’entrée de nouveaux chrétiens dans des institutions comme les Jésuites en particulier…

 

D’après le blog “La cause du peuple”

Plus en anglais sur le blog de David Livingstone

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.