Décadence de l’art en Occident

Les intellectuels humanistes de la Renaissance rejettent la tutelle de l’Eglise et annoncent un âge d’or où l’homme émancipé sera enfin la mesure de toutes choses.

Sur un plan général, on a vu la suite: Révolutions et guerres mondiales sans précédent, totalitarisme marchand, mise en place d’une termitière planétaire sous domination masquée khazare,etc…

Dans le domaine artistique et spirituel, l’artiste n’est plus l’anonyme bâtisseur de cathédrales travaillant “Ad majorem Dei gloriam“, simple serviteur effacé et vertueux de plus grand que lui, oeuvrant à son Salut éternel et au bien commun sur la terre, mais devient ce petit “dieu” tombé (A l’image de Lucifer) qui signe de son nom des “oeuvres”personnelles… Misérable ego n’oeuvrant qu’à sa gloriole minuscule.

L’architecture a bien évidemment suivi le même chemin entropique: L’élan prodigieux des édifices romans, puis gothiques avec leurs piliers semblables à des troncs centenaires et leurs profusions de nervures quasi-végétales, est stoppé net par l’ascension de l’Humanisme réducteur… Sans ce refoulement du spirituel, quelle architecture organique en aurait été le développement aujourd’hui ? Sans doute un fourmillement architectural cosmo-végétal et d’une créativité organique explosive dont le seul exemple à ma connaissance aujourd’hui est Gaudi ?)

 

Image associée

La “Sagrada Familia” de Gaudi à Barcelone

 

A la place de ce bond lumineux, saturé d’Esprit et défiant la pesanteur, la lourde architecture “Renaissance” s’impose peu à peu. Ce n’est en fait qu’un retour, sans aucun génie propre, au monde gréco-romain et à sa lourde finitude horizontale…

En suivant le déroulé des temps, on observe donc que l’éclipse progressive de l’ordre chrétien enraciné en Dieu est remplacé par un “nouvel ordre (mondial?)”, basé sur l’Homme auto-déifié. Celui-ci débouchera finalement, de par sa pesanteur congénitale, sur le monde utilitariste et marchand que nous connaissons bien aujourd’hui et remplaçant peu à peu la réalité chrétienne.

L’aboutissement logique et inévitable du plan de ces pseudo-élites déclarant vouloir “écraser l’infâme” en la personne du Christ (Voltaire), est le démantèlement final de l’Eglise par les sous-marins khazares de la maçonnerie mondialisée. Démantèlement contre lequel déjà Pie X avait mis en garde, en vain:

“PASCENDI DOMINICI GREGIS”

LETTRE ENCYCLIQUE
DE SA SAINTETÉ LE PAPE PIE X
SUR LES ERREURS DU MODERNISME

“Ce qui exige surtout que Nous parlions sans délai, c’est que, les artisans d’erreurs, il n’y a pas à les chercher aujourd’hui parmi les ennemis déclarés. Ils se cachent et c’est un sujet d’appréhension et d’angoisse très vives, dans le sein même et au coeur de l’Eglise, ennemis d’autant plus redoutables qu’ils le sont moins ouvertement. Nous parlons, d’un grand nombre de catholiques laïques, et, ce qui est encore plus à déplorer, de prêtres, qui, sous couleur d’amour de l’Eglise, absolument courts de philosophie et de théologie sérieuses, imprégnés au contraire jusqu’aux moelles d’un venin d’erreur puisé chez les adversaires de la foi catholique, se posent, au mépris de toute modestie, comme rénovateurs de l’Eglise; qui, en phalanges serrées, donnent audacieusement l’assaut à tout ce qu’il y a de plus sacré dans l’oeuvre de Jésus-Christ, sans respecter sa propre personne, qu’ils abaissent, par une témérité sacrilège, jusqu’à la simple et pure humanité….etc…” (1907)

Le grand noyautage par la maçonnerie avec Jean XXIII, Paul VI et leur suite de faux Papes et vrais escrocs était d’ores et déja enclenché.

L’Eglise a été la mère des Arts et de l’Architecture pendant plus de 1500 ans. Le culte de la Beauté a partout fleuri sous la brise légère de la Grâce car rien n’était alors trop beau pour louer Dieu Auteur de toute Beauté.

C’est l’éclipse de la Chrétienté qui a permis l’enlaidissement du monde.

Le Créateur de toutes choses et la magnificence de sa Création, ne sont plus les premiers servis et ce au détriment des valeurs “humanistes”matérielles, financières et marchandes.

La créature, déracinée d’elle-même et de ses communautés naturelles par les certitudes nouvelles de ces mirobolantes “Lumières”, devient le centre-même de son propre univers, horizontal cette fois-ci… Elle prend toute la place possible, s’étale, se vautre dans la matière, à la limite de la liquéfaction universelle, et, bien au-delà d’un quelconque sens, devient le parasite démesuré de la terre qui le porte.

Nous vivons le temps de la Laideur absolue: Non art dégénéré (copyright Henry de Lesquen), architecture nullissime de la “maison d’architecte”, du pavillon de banlieue, ou Titanesque des tours de 100 mètres de haut.

 

Résultat de recherche d'images pour "maison d'architecte"

 

Ravalement de façades à La Motte - AVANT

 

Résultat de recherche d'images pour "immeubles"

 

Résultat de recherche d'images pour "immeubles"

 

La mesure, le Sens et la Beauté ont déserté la terre, or “ils ont des yeux et ne voient point”. La démesure, l’insensé et la laideur sont devenu notre pain quotidien…

Pour combien de temps ?

 

 

2 thoughts on “Décadence de l’art en Occident

  1. Réflexion philosophique en effet très intéressante , je le reconnais . Je suis non – croyant , mais je crois à beaucoup de choses invisibles que nous n’ avons pas encore vues , refusons de voir et ne verrons peut – être jamais . Je suis aussi agnostique , plutôt sceptique , et laïc , c ‘ est – à -dire désireux de réserver la Révélation et la chose religieuse à la sphère privée . ” Rendez à César ” .. Je suis également parfois capable de pardonner et de tenter de dépasser certaines situations . Je peux également , parfois , changer d ‘ avis . Michel de Montaigne , comme vous et moi , est né sur un socle chrétien . Il a écrit dans ses ” Essais ” en pleine guerre civile de religion : ” Je me contredirai , mais la vérité , je ne la contredirai pas “.

     
    1. Merci pour votre passage ici et pour ce bon et intéressant partage. Je crois qu’en suivant le fil d’Ariane des simples faits sur la durée, l’image globale apparaît d’éloquente façon. Res ipsa loquitur !

       

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.